Rechercher

Le Congrès juif mondial attribue le prix Theodor Herzl au chef de l’ONU

"Nous devons lutter ensemble contre la haine sous toutes ses formes", a réclamé Antonio Guterres

António Guterres, secrétaire général des Nations unies, à Genève, le 18 janvier 2017. (Crédit : Jean-Marc Ferré/Nations unies)
António Guterres, secrétaire général des Nations unies, à Genève, le 18 janvier 2017. (Crédit : Jean-Marc Ferré/Nations unies)

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé lundi à combattre la haine dans le monde, en recevant lors d’une cérémonie virtuelle le prix Theodor Herzl, attribué par le Congrès juif mondial pour la première fois à un chef des Nations unies.

« Parallèlement au Covid-19, un autre virus s’est propagé – l’antisémitisme et la haine sous de nombreuses formes », a-t-il relevé, en qualifiant « d’effrayant » le fait de « voir aujourd’hui en marche des néo-nazis et des suprémacistes blancs ».

« Nous devons lutter ensemble contre la haine sous toutes ses formes », a réclamé Antonio Guterres en évoquant des victimes qui peuvent être des juifs, des musulmans, des migrants ou des réfugiés.

Le prix annuel Theodor Herzl récompense des personnalités travaillant à la promotion des idéaux d’Herzl en faveur d’un monde plus sûr et tolérant à l’égard des juifs.

Parmi les récipiendaires figurent la chancelière allemande Angela Merkel (2019) et le président élu américain Joe Biden (2016).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...