Le Congrès juif mondial attribue le prix Theodor Herzl au chef de l’ONU
Rechercher

Le Congrès juif mondial attribue le prix Theodor Herzl au chef de l’ONU

"Nous devons lutter ensemble contre la haine sous toutes ses formes", a réclamé Antonio Guterres

António Guterres, secrétaire général des Nations unies, à Genève, le 18 janvier 2017. (Crédit : Jean-Marc Ferré/Nations unies)
António Guterres, secrétaire général des Nations unies, à Genève, le 18 janvier 2017. (Crédit : Jean-Marc Ferré/Nations unies)

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé lundi à combattre la haine dans le monde, en recevant lors d’une cérémonie virtuelle le prix Theodor Herzl, attribué par le Congrès juif mondial pour la première fois à un chef des Nations unies.

« Parallèlement au Covid-19, un autre virus s’est propagé – l’antisémitisme et la haine sous de nombreuses formes », a-t-il relevé, en qualifiant « d’effrayant » le fait de « voir aujourd’hui en marche des néo-nazis et des suprémacistes blancs ».

« Nous devons lutter ensemble contre la haine sous toutes ses formes », a réclamé Antonio Guterres en évoquant des victimes qui peuvent être des juifs, des musulmans, des migrants ou des réfugiés.

Le prix annuel Theodor Herzl récompense des personnalités travaillant à la promotion des idéaux d’Herzl en faveur d’un monde plus sûr et tolérant à l’égard des juifs.

Parmi les récipiendaires figurent la chancelière allemande Angela Merkel (2019) et le président élu américain Joe Biden (2016).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...