UE : Le Conseil approuve une déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme
Rechercher

UE : Le Conseil approuve une déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme

La déclaration adoptée à Bruxelles appelle à l'élaboration d'une approche de sécurité commune pour améliorer la protection des communautés des institutions juives d'Europe

David Lammy (2 à droite), membre du Parti travailliste britannique, se joint aux membres de la communauté juive qui manifestent contre le chef du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn et l'antisémitisme au sein du parti travailliste devant les chambres du Parlement britannique dans le centre de Londres le 26 mars 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Tolga AKMEN)
David Lammy (2 à droite), membre du Parti travailliste britannique, se joint aux membres de la communauté juive qui manifestent contre le chef du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn et l'antisémitisme au sein du parti travailliste devant les chambres du Parlement britannique dans le centre de Londres le 26 mars 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Tolga AKMEN)

Le Conseil de l’Europe a approuvé jeudi une déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme.

La déclaration adoptée à Bruxelles appelle également à l’élaboration d’une approche de sécurité commune pour améliorer la protection des communautés et des institutions juives d’Europe.

Dans cette déclaration,  le Conseil reconnait que les communautés juives de certains pays de l’Union européenne se sentent particulièrement vulnérables aux attaques terroristes suite à la hausse du nombre d’incidents violents ces dernières années. Il souligne que la haine antisémite reste répandue, ce que confirme le rapport de l »Agence des droits fondamentaux sur l’antisémitisme de l’Union européenne

La déclaration appelle les Etats-membres de l’UE à « adopter et mettre en oeuvre des stratégies globales pour empêcher et lutter contre toutes les formes d’antisémitisme, dans le cadre des stratégies de lutte contre le racisme, la xénophobie, la radicalisation et l’extrémisme violent », selon le texte du Conseil. Elle appelle également les Etats-membres à intensifier leurs efforts pour garantir la sécurité des communautés et des institutions juives et des citoyens.

Cette déclaration exprime également la crainte que la situation du peuple juif ne se sont pas améliorée et que la haine soit toujours d’actualité, et le fait que l’antisémitisme se dissimule derrière des opinions politiques. Elle souligne également l’importance de l’enseignement de la Shoah comme outil d’éducation.

Le ministère des Affaires étrangères israélien a salué comme une « percée » l’approbation du texte par le Conseil de l’Europe.
Dans un bref communiqué, le ministère a indiqué que les parties les plus importantes de la décision étaient le financement de la protection des communautés juives, « le renforcement de la lutte contre le discours antisémite haineux en ligne », et l’appel aux pays de l’UE à adopter entièrement la définition de l’antisémitisme de l’IHRA.
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...