Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une résolution qui ne condamne pas le Hamas

Washington, qui s'est abstenu comme Moscou, est "consterné" que le texte ne condamne pas les massacres du 7 octobre

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'ambassadrice américaine à l'ONU Linda Thomas-Greenfield lors de la réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, à New York, le 22 décembre 2023. (Crédit : Yuki Iwamura/AP Photo)
L'ambassadrice américaine à l'ONU Linda Thomas-Greenfield lors de la réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, à New York, le 22 décembre 2023. (Crédit : Yuki Iwamura/AP Photo)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi une résolution pour permettre une augmentation de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza dirigée par le groupe terroriste palestinien Hamas et la libération immédiate de tous les otages enlevés lors des atrocités du 7 octobre dans le sud d’Israël. Le texte n’appelle pas à un cessez-le-feu.

Le vote a été de 13 voix pour (3 permanents : France, Royaume-Uni, Chine ; 10 temporaires : Albanie, Brésil, Émirats arabes unis, Équateur, Gabon, Ghana, Japon, Malte, Mozambique, Suisse) et zéro contre. Les États-Unis et la Russie se sont abstenus.

Avant le vote, les États-Unis ont bloqué un amendement russe exigeant la fin immédiate de la guerre.

La résolution « demande que des mesures urgentes soient prises pour permettre immédiatement un accès humanitaire sûr, sans entrave et élargi et pour créer les conditions d’une cessation durable des hostilités ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit au sujet de la situation au Moyen-Orient, notamment la question palestinienne, au siège de l’ONU, à New York, le 22 décembre 2023. (Crédit : Charly Triballeau/AFP)

C’est la première fois depuis le début de la guerre que le Conseil adopte une résolution incluant un libellé relatif à la « cessation des hostilités », mais il n’a pas encore exigé un cessez-le-feu immédiat et permanent, auquel les États-Unis et Israël s’opposent.

L’ambassadrice américaine Linda Thomas-Greenfield a déploré que la résolution ne dénonce pas le Hamas au sujet des atrocités qu’il a commises le 7 octobre et qui sont à l’origine de la guerre.

« En fin de compte, bien que nous soyons encouragés par le fait que le Conseil se soit exprimé sur cette crise humanitaire, nous sommes profondément déçus – consternés, en réalité – qu’une fois de plus, le Conseil n’ait pas été en mesure de condamner le Hamas pour l’horrible attaque terroriste [qu’il a perpétrée] le 7 octobre », a affirmé l’ambassadrice américaine.

« Je ne comprends pas pourquoi certains membres du Conseil se mettent en travers du chemin et refusent de condamner sans équivoque ces maux », a-t-elle poursuivi.

Les photos des personnes tuées et retenues en captivité par les terroristes du Hamas pendant leur attaque de la rave-party Supernova, dans le sud d’Israël, affichées sur le site même d’événement alors que des DJ israéliens passent de la musique en commémoration du massacre du 7 octobre à proximité du kibboutz Reim, le 28 novembre 2023. (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)

« Pourquoi est-il si difficile de condamner le Hamas pour avoir massacré des jeunes lors d’un concert, d’avoir dépecé des familles vivantes, des informations faisant état de violences sexuelles généralisées. Je ne comprendrai jamais pourquoi certains membres du Conseil sont restés silencieux face à un tel mal. »

La résolution adoptée vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU exigeant l’acheminement « à grande échelle » de l’aide humanitaire à Gaza, sans appeler à un cessez-le-feu immédiat, est « une bonne nouvelle », a affirmé le chef de la diplomatie britannique David Cameron.

« C’est une bonne nouvelle que l’ONU ait réussi à se mettre d’accord pour soutenir une résolution en faveur de davantage d’aide humanitaire à Gaza », a-t-il déclaré.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.