Le conseil régional de Paris promet d’arrêter de financer les soutiens du BDS
Rechercher

Le conseil régional de Paris promet d’arrêter de financer les soutiens du BDS

Les dirigeants juifs français saluent le vote dans la région Ile-de-France, foyer de la plupart des 500 000 Juifs du pays

Manifestation pro-israélienne à Paris le 31 juillet 2014 (Crédit : Glenn Cloarec/Times of Israel)v
Manifestation pro-israélienne à Paris le 31 juillet 2014 (Crédit : Glenn Cloarec/Times of Israel)v

Le conseil d’Ile-de-France qui inclut Paris a passé un amendement fixant un précédent qui exclut le financement des soutiens des boycotts contre Israël.

Le conseil de la région d’Ile-de-France, où les partis de droit sont majoritaires, a adopté un amendement jeudi.

La présidente du Conseil, Valérie Pécresse du parti LR de l’ancien président Nicolas Sarkozy, a conduit le vote pour tenir ses promesses de campagne de poursuivre avec des mesures vigoureuses contre le mouvement BDS, un acronyme pour Boycott, Cession et Sanctions.

« En respect de la loi, je ne tolererai aucune forme de boycotts contre Israël dans la région Ile-de-France », avait-elle déclaré en campagne pour le poste de président d’une région qui accueille la plupart des 500 000 Juifs de France.

Robert Ejnes, l’assistant du président du CRIF, a salué, dans un message sur Twitter, le conseil pour son amendement, dont le texte final n’a pas encore été publié. Ariel Goldmann, un autre vice-président du CRIF, a écrit sur Twitter à propos de la mesure : « Merci et bravo ».

En France, plusieurs dizaines de soutiens du boycott contre Israël ont été condamnés pour incitation à la haine et discrimination. Certains activistes ont été condamnés sur la base de la loi Lellouche de 2003, qui étend les lois anti-racisme au ciblage de pays spécifiques pour un traitement discriminatoire.

Le pouvoir judiciare dans l’Espagne voisine a réprimé ces dernières années des initiatives du BDS, les déclarant anti-constitutionnelles. Le mois dernier, la haute cour de la région d’Aturias a rejoint d’autres tribunaux d’Espagne en statuant que le BDS était discriminatoire.

Le Parti Conservateur au pouvoir en Grande-Bretagne prépare également des lois contre le BDS, ont déclaré des officiels cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...