Le Consistoire s’inquiète des actes antisémites
Rechercher

Le Consistoire s’inquiète des actes antisémites

Joël Mergui a alerté le gouvernement afin que cette "dangereuse spirale" soit "enrayée"

Le président du Consistoire, Joël Mergui, à gauche, avec le Premier ministre français Edouard Philippe pendant la cérémonie des vœux à la communauté juive de France, dans la synagogue de la rue Buffault, le 2 octobre 2017. (Crédit : Christophe Archambault/Pool/AFP)
Le président du Consistoire, Joël Mergui, à gauche, avec le Premier ministre français Edouard Philippe pendant la cérémonie des vœux à la communauté juive de France, dans la synagogue de la rue Buffault, le 2 octobre 2017. (Crédit : Christophe Archambault/Pool/AFP)

Le président du Consistoire israélite de France, Joël Mergui, s’est inquiété lundi d’une « forte recrudescence d’actes antisémites » ces dernières semaines en France, indiquant avoir alerté le gouvernement afin que cette « dangereuse spirale » soit « enrayée ».

« Ces dernières semaines, la France a été le théâtre d’une forte recrudescence d’actes antisémites, qui ne cesse de nous inquiéter et de susciter une vive émotion au sein de la communauté juive », écrit dans un communiqué le responsable de l’instance de représentation cultuelle de la première minorité juive d’Europe (un demi-million de personnes).

Parmi les récents faits relevés par Joël Mergui, dont certains font toujours l’objet d’investigations, figurent la découverte début janvier de « croix gammées peintes sur les devantures de magasins casher à Créteil », au sud-est de Paris, l’incendie d’un de ces commerces quelques jours plus tard, « l’agression d’une jeune écolière juive » à Sarcelles, au nord de Paris, mercredi dernier, un « courrier de menaces de mort reçu à la synagogue de La Varenne-Saint-Hilaire », également en région parisienne, à l’est de Créteil, ou encore la mise en vente d’objets nazis sur le site Leboncoin.

« Cela sans compter les innombrables messages antisémites qui polluent les réseaux sociaux et internet, ni la poursuite de nombreuses manifestations de soutien au mouvement BDS » de boycott de produits israéliens, « pourtant interdites par la loi », fait valoir le président du Consistoire.

Les chiffres des actes antisémites enregistrés ces dernières semaines ne sont pas connus. Mais ils avaient été enregistrés en baisse de près de 20 % sur les dix premiers mois de 2017, après un repli significatif (-58,5 %) en 2016.

A la lumière des faits récents, le président du Consistoire évoque une « dangereuse spirale » et indique avoir « alerté le ministre de l’Intérieur de cette situation afin que tout soit mis en œuvre » pour l' »enrayer ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...