Le consulat américain exhorte à « la prudence » pour la Gay pride de Jérusalem
Rechercher

Le consulat américain exhorte à « la prudence » pour la Gay pride de Jérusalem

Avant le défilé de jeudi, les Américains avertissent que "les grandes foules peuvent être une cible pour des criminels ou des terroristes"

Des centaines de personnes au cours de la Gay Pride à Jérusalem le 18 septembre 2014 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des centaines de personnes au cours de la Gay Pride à Jérusalem le 18 septembre 2014 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le consulat américain à Jérusalem a mis en garde mardi les citoyens américains de « faire preuve de prudence » si elles choisissent de participer à la Gay Pride dans la ville, un an après que la marche ait été en proie à la violence.

Les États-Unis ont averti que la parade, qui devrait être placée sous haute sécurité, risque d’être ciblée.

« Le consulat américain conseille à ses citoyens participant au défilé de faire preuve de prudence et d’être conscients que les rassemblements de grandes foules peuvent être une cible pour les criminels, les terroristes et les individus motivés par des croyances nationalistes et politiques », lit-on dans un communiqué publié mardi.

Les États-Unis émettent souvent des mises en garde à l’attention de ses citoyens afin d’éviter les zones de tension ou d’événements très médiatisés.

Le communiqué ne mentionne pas une menace spécifique, mais la 15e édition de la Gay pride a fait l’objet de sombres discours de la part de certains rabbins et de militants d’extrême-droite.

Lors de la marche de l’année dernière, un Ultra-orthodoxe a perpetré une attaque au couteau, tuant Shira Banki, 16 ans, et blessant cinq autres personnes. Le defilé de jeudi se tient en l’honneur de Banki et ses parents et d’autres ont appelé le public à y participer.

La police prévoit de se déployer en grand nombre pour protéger la parade annuelle de la Gay Pride à Jérusalem, un an après l’assassinat de Shira Banki par un activiste juif anti-homosexuel pendant la manifestation.

Les participants passeront un contrôle de sécurité au début de la parade, dans le parc de la Liberté, où ils recevront des bracelets d’identification, a annoncé Ynet. La police a également annoncé que la Maison ouverte pour la fierté et la tolérance de Jérusalem, qui organise l’évènement, avait soumis une liste de participants, et que seules les personnes dont le nom figure sur la liste pourront entrer.

La police a cependant déclaré que les personnes seront autorisées à rejoindre la parade quand elle traversera les rues de la ville, après un contrôle de sécurité. Personne ne pourra participer à la manifestation avec une arme, même ceux qui ont un permis de port d’armes à feu.

La marche, prévue pour jeudi à 17 heures, parcourera le centre de Jérusalem, du parc Liberty Bell pour rejoindre le parc de Indépendance en centre-ville. Elle est organisée par la Jerusalem Open House for Pride and Tolerance, une ONG défendant les droits de la communauté LGBT à Jérusalem et ses environs.

L’attaque d’Yishai Shlissel en 2015 était la deuxième perpetrée par ce fanatique religieux contre un défilé de la Gay Pride à Jérusalem, qui en 2005, avait déjà poignardé trois personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...