Le contrat de Brian Epstein avec les Beatles mis en vente
Rechercher

Le contrat de Brian Epstein avec les Beatles mis en vente

L'accord de 1962 entre le groupe de pop le plus connu au monde et leur manager juif devrait rapporter un demi-million de livres

Les Beatles (Crédit : Harry-Benson)
Les Beatles (Crédit : Harry-Benson)

Le contrat entre le groupe de pop le plus connu au monde de l’histoire et leur manager juif devrait être présenté à la maison de ventes aux enchères, Sotheby’s, ce mois-ci à Londres et devrait rapporter entre
300 000 et 500 000 de livres.

Brian Epstein et les quatre Beatles avaient le signé le contrat en octobre 1962, en présence des pères de Paul McCartney et de George Harrison, car les deux musiciens n’avaient que 21 ans à l’époque.

Le contrat stipule « que le manager nommé agisse comme manager dans le monde… pour une période de 5 ans à partir du 1er octobre
1962 ».

Selon la présentation de Sotheby’s, « ce fut le seul contrat de gestion signé entre [l] es Beatles et Epstein après que le groupe soit parvenu à sa formation finale, et a été signé juste avant la sortie de leur premier single qui a lancé le groupe sur le plus incroyable parcours de l’histoire de la musique pop ».

Epstein a découvert le groupe en 1961, pendant qu’il dirigeait le département de disque dans le magasin de musique de son père à Liverpool, le North End Music Stores.

Il était décrit par Paul McCartney comme « le cinquième Beatle » et largement considéré comme l’homme qui les a conduit à la célébrité – et sa mort a marqué le début de leur fin.

Le contrat datant de 1962 entre les Beatles et Brian Epstein (Crédit : Capture d'écran Sotheby)
Le contrat datant de 1962 entre les Beatles et Brian Epstein (Crédit : Capture d’écran Sotheby)

Le site Web de Sotheby’s note que, « sans ce contrat, et la relation qu’il représente, il semble inconcevable que [l] es Beatles auraient pu réaliser tout ce qu’ils ont fait : il a fallu plus que de la musicalité inspirée et une écriture de chansons pour faire de la musique populaire, et la présentation, la direction et l’harmonie interne que les Beatles avaient, viennent d’une grande part de Brian Epstein ».

Epstein, un acteur en devenir qui était le petit-fils d’immigrants juifs de Russie et de la Lituanie, avait d’abord vu les Beatles lors d’un concert au Cavern Club de Liverpool, non loin de sa boutique en novembre 1961.

Il les a regardés jouer plusieurs fois les semaines suivantes et leur a proposé de les gérer le mois d’après et a signé un contrat initial de cinq ans avec eux en janvier 1962.

Il a ensuite passé des mois à essayer de leur obtenir un contrat de disque, mais a été rejeté par presque toutes les grandes majors de disques à Londres.

En mai 1962, il a finalement obtenu un accord avec EMI qui appartenait à Parlophone, dont la liste était supervisée par le producteur George Martin. La transaction accordait aux Beatles un centime pour chaque disques vendus – à partager entre eux.

C’est la mort d’Epstein en 1967, d’une surdose accidentelle de somnifères, qui a marqué le début de la fin du groupe, tombé en lambeaux deux ans plus tard. Epstein n’avait seulement que 32 ans quand il est mort.

« J’ai su que nous étions alors en difficulté », a déclaré John Lennon au magazine Rolling Stone en 1970. « Je me suis dit : « P*tainn nous sommes fait maintenant.’ ».

Kayla J Adams a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...