Le Daily Beast va revoir sa ligne après un article biaisé se référant à Tsahal
Rechercher

Le Daily Beast va revoir sa ligne après un article biaisé se référant à Tsahal

Critiquant un don de Mayim Bialik à l'armée, un nouveau journaliste déclare aussi que le sionisme est "une articulation de la suprématie blanche"

Vue du site web du Daily Beast sur un smartphone, le 17 août 2021. (Crédit : The Times of Israel)
Vue du site web du Daily Beast sur un smartphone, le 17 août 2021. (Crédit : The Times of Israel)

JTA – Le Daily Beast a modifié un article qui utilisait l’adjectif « génocidaire » pour décrire l’armée israélienne.

Critiquant le choix de Mayim Bialik comme animatrice du jeu télévisé « Jeopardy ! », l’article, publié jeudi, indiquait qu’en 2014, l’actrice juive avait « vanté son don pour des gilets pare-balles en faveur de l’armée israélienne génocidaire. »

Les accusations selon lesquelles Israël commet un génocide des Palestiniens ont connu un grand pic lors du récent conflit entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à la tête de la bande de Gaza, malgré les nombreuses objections des défenseurs des droits de l’Homme. De telles affirmations ne sont pas sérieusement soutenues par la communauté internationale.

L’article a suscité la condamnation de Juifs et d’organisations juives sur les réseaux sociaux, notamment de la part de l’American Jewish Committee (AJC).

Semblant répondre à la critique, l’auteur de l’article, Tirhakah Love, qui a récemment rejoint le Daily Beast en tant que journaliste spécialisé dans le divertissement, a tweeté vendredi, « les sionistes devraient vraiment arrêter de m’envoyer des e-mails parce que les filles, je m’en fous ». Dans un tweet ultérieur, Love a déclaré que le sionisme était « une articulation de la suprématie blanche ».

Le mot « génocidaire » est resté dans l’article lundi matin. Mais plus tard dans la journée, il avait été supprimé.

Une autre phrase a été ajoutée au sujet d’un rapport de l’ONG Human Rights Watch d’avril 2021, selon lequel, certaines des actions d’Israël en Cisjordanie et à Gaza « équivalent à des crimes contre l’humanité d’apartheid et de persécution ».

Mayim Bialik lors de ses débuts dans ‘Jeopardy!’, le 31 mai 2021. (Crédit : capture d’écran d’ABC)

« L’article a été mis à jour pour remplacer le mot génocidaire en référence à l’armée israélienne », a déclaré le Daily Beast en réponse à une demande de commentaire de la Jewish Telegraphic Agency. Le site web a ajouté : « Le Daily Beast élabore une norme éditoriale pour l’utilisation future de ce mot. »

Le Daily Beast n’a pas pour le moment répondu à une question de suivi sur les tweets de Love, qui sont eux toujours en ligne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...