Le Danemark veut interdire le voile intégral dans les lieux publics
Rechercher

Le Danemark veut interdire le voile intégral dans les lieux publics

Cet avant-projet doit être évalué par les organisations non-gouvernementales de défense des droits de l'homme et éventuellement réécrit en tenant compte de leurs remarques

Photo de hijabs en vente (Crédit : Daniel Dreifuss / Flash90)
Photo de hijabs en vente (Crédit : Daniel Dreifuss / Flash90)

Le gouvernement danois de centre-droit a annoncé mardi son intention d’interdire le port du voile intégral islamique (burqa ou niqab) dans l’espace public.

« Cela n’est pas compatible avec les valeurs de la société danoise et il est irrespectueux vis-à-vis de la société de dissimuler son visage lors d’un échange dans l’espace public », a déclaré le ministre de la Justice Søren Pape Poulsen, dans un communiqué.

« Avec cette interdiction, nous prenons position et rappelons qu’au Danemark nous faisons preuve d’une confiance et d’un respect mutuels lors d’une rencontre », a-t-il ajouté.

Cet avant-projet doit encore être évalué par les organisations non-gouvernementales de défense des droits de l’homme et éventuellement réécrit en tenant compte de leurs remarques.

Au printemps, il sera présenté devant les parlementaires et a de grandes chances d’être adopté grâce au soutien du Parti populaire danois (populiste, anti-immigration), deuxième force politique au Parlement derrière les sociaux-démocrates.

Toute infraction à l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public sera sanctionnée d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 couronnes danoises (134 euros). Si les infractions sont répétées, l’amende pourra s’élever à 10 000 couronnes.

Le gouvernement précise dans cette future loi que « la burqa, le niqab et les cagoules où seuls les yeux et la bouche sont visibles sont des exemples de vêtements qui dissimulent le visage ».

En revanche, il est spécifié que les déguisements, les combinaisons bonnet/écharpe ou sportives sont permis.

Aucun document officiel ne fait état du nombre de femmes portant le niqab ou la burqa au Danemark.

« Je ne pense pas qu’il y en ait beaucoup (…). Mais si c’est le cas, vous devez être puni d’une amende », a déclaré le ministre de la Justice à des journalistes, rapporte l’agence de presse Ritzau.

Le port du voile intégral islamique est banni ou limité dans plusieurs pays européens.

La France a été le premier pays en Europe à interdire le voile intégral dans l’espace public, avec une loi « interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public » promulguée en octobre 2010 et appliquée depuis avril 2011. Validée par la Cour européenne des droits de l’Homme en 2014, elle prévoit pour les infractions jusqu’à 150 euros d’amende. En cinq ans, plus de 1 600 verbalisations ont eu lieu.

Les députés allemands ont eux adopté le 27 avril 2017 une loi interdisant partiellement le port du voile intégral, obligeant notamment les agents publics à avoir le visage totalement découvert dans le cadre de leurs fonctions et les personnes dont le visage est dissimulé à se découvrir en cas de vérification d’identité. Le Bundesrat, la chambre haute, a approuvé à son tour le texte le 12 mai.

En juillet, la Cour européenne des droits de l’Homme a validé son interdiction dans l’espace public en Belgique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...