Rechercher

Le département de l’information de Kan sera démantelé

Boycotté par l'opposition, le projet de loi a été adopté en lecture préliminaire et les députés organisent un marathon de négociations afin de le finaliser d'ici mercredi prochain

Des Israéliens et des employés de la nouvelle corporation de radiodiffusion protestent contre l'intention de démanteler le département de l'information de la nouvelle entité et contre la réhabilitation de l'Autorité de radiodiffusion existante , à Tel Aviv, le 1er avril 2017. (Crédit :Tomer Neuberg/Flash90)
Des Israéliens et des employés de la nouvelle corporation de radiodiffusion protestent contre l'intention de démanteler le département de l'information de la nouvelle entité et contre la réhabilitation de l'Autorité de radiodiffusion existante , à Tel Aviv, le 1er avril 2017. (Crédit :Tomer Neuberg/Flash90)

La Knesset a approuvé en lecture préliminaire le projet de loi qui restructurera le nouveau radiodiffuseur, ce qui permettra de mettre en œuvre le compromis qu’ont atteint en mars le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon pour démanteler le département des informations.

L’opposition, furieuse du choix de la coalition qui a appelé à une suspension inhabituelle de l’assemblée du soir, a boycotté le vote, ce qui a permis au projet de passer par 32 voix contre 0. Netanyahu faisait partie des députés de la coalitions présents.

Les députés ont également voté pour établir un comité spécial, dirigé par le président de la coalition David Bitan, afin de gérer la nouvelle législation.

L’accord conclu entre Netanyahu et Kahlon a séparé le nouveau radiodiffuseur, officiellement appelé Kan, mais généralement appelé en hébreu HaTaagid (la corporation) de son département de l’information et a créé une entité distincte pour la remplacer, principalement composée de personnel de l’ancienne Autorité israélienne de radiodiffusion.

Kan devait commencer à émettre à la fin du mois d’avril, mais les élus ont repoussé le lancement à la mi-mai pour permettre à la nouvelle loi de passer. Depuis dimanche, les députés organisent un marathon de négociations afin de boucler le projet de loi pour mercredi prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...