Le diplomate en chef de l’UE dénonce les menaces de l’Iran contre Israël
Rechercher

Le diplomate en chef de l’UE dénonce les menaces de l’Iran contre Israël

Ali Khamenei appelle sur son site web à une "Palestine libre" avec en sous-titre "la solution finale: la résistance jusqu’au référendum", usant des termes de la propagande nazie

Le chef de la politique étrangère européenne Josep Borrell au Parlement européen à Bruxelles, le 7 octobre 2019. (Crédit : AP Photo/Virginia Mayo)
Le chef de la politique étrangère européenne Josep Borrell au Parlement européen à Bruxelles, le 7 octobre 2019. (Crédit : AP Photo/Virginia Mayo)

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné jeudi les menaces proférées la veille par le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, à l’encontre d’Israël, affirmant qu’elles mettaient en danger la paix mondiale.

« Je condamne dans les termes les plus fermes possibles l’appel du Guide suprême iranien @khamenei_ir à combattre Israël », a écrit M. Borrell sur Twitter.

« Cela constitue une menace à la paix et à la sécurité internationales. La sécurité d’Israël est d’une importance primordiale et l’UE se tiendra à ses côtés », a-t-il poursuivi.

« Nous allons soutenir (…) toute nation ou tout groupe qui s’oppose et combat le régime sioniste », avait quant à lui écrit mercredi l’ayatollah Ali Khamenei sur son compte Twitter, appelant à défendre les « combats » des Palestiniens pour déterminer leur avenir.

Il avait ajouté que la « nature du régime sioniste était incompatible avec la paix car les sionistes cherchent à accroître (la surface de) leur territoire ».

« Eliminer le régime sioniste ne veut pas dire éliminer les Juifs (…) Mais ‘éliminer Israël’ », a ajouté le leader iranien en qualifiant les sionistes de « cancer » et en appelant à chasser des « voyous comme Netanyahu ».

Sur sa page web, l’ayatollah Khamenei appelle à une « Palestine libre » avec en sous-titre « la solution finale: la résistance jusqu’au référendum ». La Solution finale est la méthode d’extermination utilisée par le régime nazi qui a abouti à l’assassinat de 6 millions de Juifs durant la Shoah.

Une affiche du site web du Guide suprême iranien, l’Ayatollah Ali Khamenei, appelant à la destruction d’Israël, qui utilise le terme « solution finale », qui fait généralement référence à la politique nazie de génocide contre les Juifs pendant la Shoah. (Crédit : english.khamenei.ir)

« Les menaces de Khamenei de réaliser la ‘solution finale’ contre Israël rappellent le plan nazi de ‘solution finale’ pour la destruction du peuple juif », a répliqué dans la nuit le Premier ministre israélien. « Il devrait savoir que tout régime qui menace Israël d’extermination fera face au même danger », a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui s’est rendu la semaine dernière à Jérusalem pour parler Iran avec M. Netanyahu, a fustigé les commentaires « haineux et antisémites » du guide suprême iranien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...