Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Le face-à-face du 6 juin 1944 en chiffres

Le Débarquement sur les plages de Normandie a été le plus important de l'histoire en termes de navires engagés ; plus de 200 000 hommes se trouvent face à face le 6 au soir

Les Landing Craft, Vehicle, Personnel (LCVP) américains photographiés en juin 1944, dans le port de Portsmouth, avant le débarquement de Normandie, en France. (Crédit : Photo de diverses sources/AFP)
Les Landing Craft, Vehicle, Personnel (LCVP) américains photographiés en juin 1944, dans le port de Portsmouth, avant le débarquement de Normandie, en France. (Crédit : Photo de diverses sources/AFP)

Le Débarquement allié du 6 juin 1944 sur les plages de Normandie, au nom de code « Neptune », a été le plus important de l’histoire en termes de navires engagés. À la fin de la journée, plus de 200 000 hommes vont se trouver face à face.

Alliés

  • Effectifs : 156 177 hommes (cinq divisions d’infanterie et trois divisions aéroportées) sont débarqués le jour J, dont 10 470 seront tués, blessés ou disparus, selon les chiffres du Mémorial de Caen, dans l’ouest de la France.

Par mer, environ 133 000 hommes : soit 58 000 Américains sur les plages Utah et Omaha, 54 000 Britanniques sur Gold et Sword et 21 000 Canadiens sur Juno ; 177 Français débarquent aussi sur Sword.

Par air, 23 000 hommes : 13 000 parachutistes américains sont largués sur l’ouest de la France, dans le Cotentin et 10 000 Britanniques entre l’Orne et la Dives.

  • Aviation : pendant la seule journée du 6 juin, 11 500 appareils (dont 3 500 planeurs de transport, 5 000 chasseurs et 3 000 bombardiers) survolent les plages normandes et déversent 11 912 tonnes de bombes sur les défenses côtières allemandes.

Les pertes seront faibles : 127 avions perdus et 63 endommagés.

  • Marine : l’opération « Neptune » engage 6 939 navires et la force de débarquement proprement dite comprend 4 126 navires et barges constitués en 47 convois. Une partie des transports (les LCA, Landing craft assault) accompliront la traversée à bord de bateaux plus puissants pour n’être mis à la mer qu’au large de l’une de leurs cinq plages de débarquement.

Les autres types de péniches traverseront la Manche par leurs propres moyens, notamment : les LCI (Landing craft infantry), petits transports de troupes, les LCT (Landing craft tanks) qui transportent des chars et des véhicules, les LCVP (Landing craft vehicle personal), les LST (Landing ship tanks), ainsi que les fameux « ducks » (canards), engins amphibies propulsés par une hélice.

20 000 véhicules et un millier de chars ont ainsi été transportés.

La flotte logistique compte 736 navires auxiliaires et 864 navires marchands pour le transport de vivres, munitions et les hôpitaux flottants. Parmi les navires marchands, 54 blockships seront coulés pour former des rades artificielles.

L’escadre de combat totalise 137 navires de guerre dont sept cuirassés, une vingtaine de croiseurs, 221 destroyers, frégates, corvettes, 495 vedettes, 58 chasseurs de sous-marins, 287 dragueurs de mines, quatre poseurs de mines, deux sous-marins.

Forces allemandes

  • Effectifs : un peu moins de 150 000 hommes de la 7e armée sont stationnés en Normandie et environ 50 000 dans la zone de débarquement:

À proximité des plages, une seule division blindée, la 21e, au sud-est de Caen, et six divisions d’infanterie.

Deux autres divisions blindées, la 12e SS (Hitler-Jugend) et la division Panzer-Lehr, sont respectivement près d’Evreux et vers Alençon-Le Mans.

Trois autres divisions – 1ère SS, 2e et 16e – se tiennent au nord de la Seine, aux environs de Mons, Péronne et Senlis.

  • Aviation : une bonne partie des appareils vient d’être envoyée sur le front est. Restent quelques dizaines de bombardiers et chasseurs.
  • Marine : 30 vedettes, quatre destroyers, neuf torpilleurs, 35 sous-marins.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.