Le Fatah évoque des « desseins territoriaux sionistes du Nil à l’Euphrate »
Rechercher

Le Fatah évoque des « desseins territoriaux sionistes du Nil à l’Euphrate »

Azzam Al-Ahmad affirme que les Palestiniens défendent toutes les nations arabes contre les projets d'expansion d'Israël, alors qu'ils s'opposent aux accords d'Abraham

Azzam al-Ahmad, chef du comité central du Fatah et de sa délégation durant une conférence de presse à la fin de deux jours d'entretiens à huis-clos entre représentants de 13 partis politiques majeurs dans la capitale égyptienne du Caire, le 22 novembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / MOHAMED EL-SHAHED)
Azzam al-Ahmad, chef du comité central du Fatah et de sa délégation durant une conférence de presse à la fin de deux jours d'entretiens à huis-clos entre représentants de 13 partis politiques majeurs dans la capitale égyptienne du Caire, le 22 novembre 2017 (Crédit : AFP PHOTO / MOHAMED EL-SHAHED)

Un haut responsable palestinien a déclaré que le peuple palestinien protégeait les nations arabes des « desseins territoriaux sionistes du Nil à l’Euphrate ».

S’exprimant la semaine dernière pour critiquer la décision des Emirats arabes unis de normaliser leurs relations avec Israël, Azzam Al-Ahmad, membre du Comité central du Fatah, a indiqué à la télévision Al-Araby du Qatar : « Nous espérons que les peuples [des EAU et de Bahreïn] vont restreindre [leurs dirigeants] et les faire reconsidérer ce qu’ils ont signé. Ne vous détruisez pas et ne détruisez pas l’avenir de toute la nation arabe. »

Et d’expliquer : « Nous les Palestiniens vous défendons tous — nous défendons La Mecque, Bagdad, Le Caire, Amman et Damas. Il s’agit de notre destinée en tant que Palestiniens. »

« Nous sommes les sentinelles à Jérusalem qui la défendent contre les desseins territoriaux sionistes du Nil à l’Euphrate. »

Al-Ahmad s’est engagé à « continuer à servir de fer de lance dans la confrontation contre l’administration américaine et le mouvement sioniste. Nous… continuerons à persévérer et à nous battre. Nous nous battons depuis plus de 100 ans pour la défense de la nation arabe et des lieux saints islamiques et chrétiens ».

L’Autorité palestinienne a critiqué l’accord, accusant les États du Golfe de trahison et d’un « coup de poignard dans le dos » des Palestiniens.

Une coalition représentant un large éventail de factions palestiniennes – dont le Fatah et le Hamas – a appelé à un « jour de rejet de type Intifada » de l’accord de normalisation mardi. En réponse, plusieurs manifestations sporadiques ont eu lieu à travers la Cisjordanie et Gaza, chacune comptant quelques centaines de personnes.

Les Palestiniens se sont retrouvés de plus en plus isolés dans leurs efforts pour couper Israël du monde arabe.

L’AP n’a pas été en mesure de rassembler beaucoup de soutien lors d’un sommet des 22 membres de la Ligue arabe au début du mois, les ministres arabes des Affaires étrangères n’ayant pas donné suite à la pression palestinienne concernant l’accord de normalisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...