Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Le fils d’un otage israélo-polonais à Gaza sur les traces de son père à Cracovie

Youval, fils de l'otage Alex Dancyg, fait partie d'une délégation israélienne composée d'ex-otages, de proches d'otages, de rescapés de l'attaque du Hamas venues participer à la "Marche des vivants"

Alex Dancyg. (Autorisation)
Alex Dancyg. (Autorisation)

« Je rêve de revenir avec mon père ici, qu’il m’explique chaque endroit », confie dans les rues de Cracovie, Youval Dancyg. Son père Alex, formateur de guides en Pologne, est otage du Hamas à Gaza depuis le 7 octobre.

Né en Pologne, Alex Dancyg, 75 ans, vit en Israël depuis 1957.

Le 7 octobre, lors de l’attaque sanglante du Hamas sur le territoire israélien, il a été capturé à son domicile au kibboutz Nir Oz, près de la frontière avec Gaza.

Son fils Youval fait partie d’une délégation israélienne composée d’ex-otages libérés dans le cadre d’une trêve fin novembre, de proches d’otages, de rescapés de l’attaque du Hamas et de personnalités de tous milieux, venues participer à la « Marche des vivants » au camp d’extermination d’Auschwitz lundi.

Chaque année, des milliers de personnes, juifs et non-juifs, du monde entier, participent à cette marche organisée sur ce site qui abrite les vestiges du camp de la mort installé en Pologne occupée par l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Submergé par l’émotion, Youval Dancyg, ne peut retenir ses larmes quand au détour des rues de l’ancien ghetto juif de Cracovie, les guides de la délégation citent son père.

Portant un T-shirt à l’effigie d’Alex Dancyg, un guide venu d’Israël explique que M. Dancyg était son formateur en Israël.

« Il a été mon maitre et m’a appris comment guider des groupes en Pologne », déclare Zohar Vlosky, 56 ans, après avoir serré dans ses bras le fils de son mentor.

« Alex nous a tous enseigné… je fais partie de générations de guides qui non seulement guident avec ses livres mais aussi avec la complexité de ses liens entre la Pologne dont il était originaire et Israël, son pays », renchérit un autre guide, Adi Dadon, éducateur de 40 ans, tenant à la main le livre en hébreu d’Alex Dancyg sur Cracovie.

Une peinture murale représentant l’historien et éducateur polono-israélien de la Shoah Alex Dancyg, pris en otage lorsque des terroristes du Hamas ont pris d’assaut le kibboutz Nir Oz en Israël, près de la frontière de Gaza, le 7 octobre, avec un sous-titre le désignant comme « ambassadeur du dialogue », peut être vue à Varsovie, en Pologne. (Crédit : Wojtek Radwanski/AFP)

Shoah et 7 octobre : chacun « sa particularité »

A l’occasion de Yom HaShoah, la journée de commémoration du génocide juif (dimanche soir et lundi), Adi Dadon pointe des différences fondamentales entre la Shoah et les massacres du 7 octobre en Israël, mais il dit comprendre que les membres de la délégation puissent ressentir des choses communes avec ceux qui ont vécu la Shoah.

Refusant la comparaison, Youval Dancyg juge que « chacun des événements a sa particularité ».

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 252 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Sur les 253 personnes qui ont été enlevées, 128 restent captives à Gaza, dont 35 sont mortes, selon l’armée.

Au kibboutz Nir Oz, environ 75 personnes avaient été capturées le 7 octobre.

« Cela fait 212 jours qu’il a été pris et depuis 150 jours, on a aucune nouvelle, je ne peux qu’espérer qu’il va bien », dit Youval Dancyg, portant sur son T-shirt le ruban jaune, symbole de la solidarité avec les otages en Israël, ainsi qu’un médaillon avec l’inscription « BringThem Home Now » (ramenez-les à la maison maintenant).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.