Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Le fonds islamique du Golfe prête 1,2 MD $ à la Tunisie

Le crédit, versé sur trois ans, servira à financer les importations de matières premières, en particulier de produits pétroliers, destinées à des entreprises publiques tunisiennes

Le président tunisien Kaïs Saïed dans son bureau à Tunis, le 18 septembre 2023. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le président tunisien Kaïs Saïed dans son bureau à Tunis, le 18 septembre 2023. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le fonds islamique International Islamic Trade Finance Corporation (ITFC), basé en Arabie saoudite, va verser une aide de 1,2 milliard de dollars sous forme de prêt à la Tunisie, destinée principalement aux entreprises publiques du pays, qui sont lourdement endettées, a-t-on appris auprès du ministère tunisien de l’Économie.

L’accord-cadre pour ce financement a été signé dimanche à Ryad par la ministre de l’Économie tunisienne Feryel Ouerghi et le PDG de l’ITFC, Hani Salem Sonbol, en marge de réunions annuelles du Groupe de la Banque islamique pour le développement (BID).

Le crédit, versé sur trois ans, servira à financer les importations de matières premières, en particulier de produits pétroliers, destinées à des entreprises publiques tunisiennes, a précisé le ministère tunisien dans un communiqué.

L’aide accordée à la Tunisie survient dans une période où le pays nord-africain est secoué par une profonde crise économique et financière. Le pays, lourdement endetté à hauteur de 80 % du PIB et très dépendant de ses importations alimentaires et en énergie, est entré en récession sur les deux derniers trimestres de 2023. Après seulement 0,4 % l’an passé, les économistes prévoient environ 2 % de croissance cette année.

L’État, qui contrôle une centaine d’entreprises publiques pour la plupart déficitaires, centralise en Tunisie l’achat de nombreux produits subventionnés dont des denrées cruciales comme les carburants et les céréales.

Parmi les entreprises d’État figure aussi l’ancien fleuron industriel, la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) qui a vu sa production s’effondrer depuis la Révolution de 2011, à cause d’un manque d’investissements et de troubles sociaux à répétition.

La Tunisie, qui produisait 8 millions de tonnes de phosphates (utilisés comme engrais) en 2010, n’en extrait plus que 2,7 à 4 millions de tonnes par an.

Face à d’importantes échéances de dette à rembourser, l’État a obtenu le feu vert du Parlement en février pour un financement direct « à titre exceptionnel » de son budget par la Banque centrale de Tunisie à hauteur de 7 milliards de dinars (environ 2 milliards d’euros).

Selon des économistes, la Tunisie est en manque de liquidités aussi à cause du rejet il y a un an par le président tunisien Kaïs Saïed d’un nouveau crédit du FMI de 2 milliards de dollars, au motif que les réformes à mener en contrepartie ne seraient pas soutenables pour les Tunisiens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.