Rechercher

Le gouvernement américain tente de restituer une peinture volée par les nazis

Le FBI a saisi les oeuvres d'art, mais une ordonnance de la cour a exigé la restitution du tableau "Un érudit aiguisant sa plume" de Salomon Koninck à la famille Schloss

L'avocat américain pour le district du sud de New York Geoffrey Berman au musée du patrimoine juif à New York, le 12 septembre 2018 (Crédit : AP Photo/Mark Lennihan)
L'avocat américain pour le district du sud de New York Geoffrey Berman au musée du patrimoine juif à New York, le 12 septembre 2018 (Crédit : AP Photo/Mark Lennihan)

Le gouvernement américain a annoncé qu’il s’efforcerait de faciliter la restitution d’une oeuvre d’art volée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale aux héritiers d’un célèbre collectionneur juif.

Le tableau de 1639, intitulé « Un érudit aiguisant sa plume », qui avait été peint par Salomon Koninck, avait été volé en France par les nazis et emmené au quartier-général personnel d’Adolf Hitler à Munich, a annoncé l’avocat américain Geoffrey Berman.

Les héritiers du collectionneur d’art Adolphe Schloss tentent, depuis des décennies, de retrouver les oeuvres d’art volées à la famille, et notamment ce tableau du maître.

La peinture avait disparu après la Seconde Guerre mondiale, réapparaissant ensuite au mois de novembre 2016 lorsqu’une négociante en art chilien l’avait présenté à une vente aux enchères à New York.

Cette négociante – qui n’avait pas été identifiée – avait déclaré à la maison chargée de la vente, Christie’s, que son père avait acquis la peinture à Munich, en 1952, auprès de Walter Andreas Hofer, qui était agent des achats au service de Hermann Goring et qui, en tant que tel, avait joué un rôle déterminant dans la confiscation et le pillage des collections d’art juives durant l’ère nazie.

Le FBI avait saisi le tableau mais un jugement du tribunal est nécessaire pour qu’il soit restitué à la famille Schloss.

« On ne peut pas revenir sur l’histoire et effacer les horreurs commises par les nazis », a commenté Berman, selon Bloomberg.

« Mais nous sommes très déterminés à nous souvenir de ceux qui ont souffert et nous ferons tout ce qui est possible pour rendre ce qui avait été pris aux vrais propriétaires ».

« Maintenant que la peinture et nos recherches de preuves de son vol passé se trouvent entre les mains des autorités fédérales américaines, Christie’s a eu le plaisir d’apprendre que le processus de restitution de l’oeuvre à son véritable ayant-droit peut enfin commencer », a fait savoir la firme dans un communiqué adressé à Bloomberg.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...