Israël en guerre - Jour 59

Rechercher

Le gouvernement australien s’excuse après une manifestation pro-Hamas à Sydney

La police enquête sur un autre incident survenu à Melbourne, au cours duquel un groupe d'hommes aurait déclaré qu'ils cherchaient "des Juifs à tuer"

Des manifestants pro-palestiniens se rassemblent devant l'Opéra de Sydney, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lisa Maree Williams/Getty Images/JTA)
Des manifestants pro-palestiniens se rassemblent devant l'Opéra de Sydney, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lisa Maree Williams/Getty Images/JTA)

JTA – Le Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, l’Etat australien dont fait partie Sydney, a présenté ses excuses à la communauté juive mercredi, sous le choc après une manifestation pro-Hamas au cours de laquelle ont été scandés « gazez les juifs » et « f- les juifs ».

Chris Minns a déclaré dans un communiqué que son gouvernement local avait tenté de « créer un lieu et un espace » pour que les Juifs puissent pleurer les victimes des attaques en Israël à l’extérieur du célèbre opéra de Sydney, qui était illuminé aux couleurs du drapeau israélien lundi soir.

Il a cependant admis que l’extérieur de l’opéra « a été envahi par des gens qui proféraient des épithètes racistes et haineuses ». Durant le rassemblement pro-Hamas de lundi, qui a réuni plus de 1 000 personnes, un drapeau israélien a été brûlé et plusieurs fusées éclairantes ont été tirées.

« Je tiens à présenter mes excuses [à la communauté juive] au nom du gouvernement et en mon nom propre, en tant que Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud », a déclaré Minns, un dirigeant du parti travailliste qui a pris ses fonctions au début de l’année. « Je tiens réellement à ce que la communauté juive de Nouvelle-Galles du Sud sache qu’elle peut pleinement profiter et participer librement à la vie et à la culture de cette ville, et qu’elle peut se recueillir collectivement à l’occasion d’événements solennels ».

Il a ajouté que de nombreux Australiens « avaient de la famille et des amis qui ont été pris dans ce conflit ». La mort de Galit Carbone, qui avait la double nationalité australienne et israélienne, a été confirmée. La confirmation de la capture de plusieurs Australiens par le Hamas a également été confirmée.

Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, a également exprimé son inquiétude quant à la manière dont le rassemblement avait dégénéré et a qualifié les actions du Hamas en Israël de « totalement indéfendables ».

Des centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés devant l’Opéra de Sydney, qui devait être illuminé aux couleurs du drapeau israélien suite à l’attaque du Hamas contre Israël le week-end dernier ; la police a conseillé à la communauté juive de rester à l’écart à Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, le 9 octobre 2023. (Crédit : Rick Rycroft/AP)

Un rassemblement similaire a eu lieu à Melbourne mardi soir, attirant des centaines de participants, mais sans les chants et comportements incendiaires observés à Sydney. La police enquête séparément sur un incident survenu dans une banlieue proche de Melbourne, au cours duquel un groupe d’hommes aurait déclaré qu’ils étaient « à la recherche de Juifs à tuer ».

La police de Nouvelle-Galles du Sud a depuis rejeté la demande de groupes pro-palestiniens d’organiser un autre rassemblement dimanche et enquête sur l’incident de lundi.

« Il est hors de question qu’ils envahissent les rues de Sydney », a déclaré Minns.

Un homme, au centre, met un drapeau israélien dans son sac après l’avoir brièvement brandi pendant un rassemblement de soutien aux Palestiniens à Sydney, le 9 octobre 2023. (Crédit : Rick Rycroft/AP)

De nombreux Juifs australiens, au nombre de près de 100 000, réclament des éclaircissements sur la manière dont la police a géré la manifestation de lundi. Dans une publication sur sa page Instagram, l’ancien ambassadeur d’Australie en Israël Dave Sharma a critiqué le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud.

« Comment le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud a-t-il pu permettre que cela se produise ? Comment ont-ils laissé une importante manifestation de solidarité avec les centaines de victimes du terrorisme en Israël être piratée par des extrémistes venus applaudir ces mêmes actes de terrorisme ? », a-t-il écrit.

Des centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés devant l’Opéra de Sydney, qui devait être illuminé aux couleurs du drapeau israélien suite à l’attaque du Hamas contre Israël le week-end dernier ; la police a conseillé à la communauté juive de rester à l’écart à Sydney, Nouvelle-Galles du Sud, le 9 octobre 2023. (Crédit : Rick Rycroft/AP)

La députée Allegra Spender, qui représente la circonscription électorale de Wentworth – proche de Sydney et à forte population juive – a également exigé des réponses. « Les scènes et les chants qui ont eu lieu à l’extérieur de l’Opéra la nuit dernière sont abominables. Alors que nous devrions faire preuve de solidarité envers notre communauté juive, celle-ci a été victime d’abus épouvantables. Je demande une explication urgente sur la manière dont cela a pu se produire », a-t-elle écrit sur X, anciennement connue sous le nom de Twitter.

Alex Ryvchin, coprésident du groupe de coordination Executive Council of Australian Jewry, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency que la communauté juive australienne était ébranlée mais déterminée à aller de l’avant.

« La communauté veut se rassembler à un moment d’angoisse et de douleur immenses », a-t-il déclaré. « Ces atrocités nous ont tous ébranlés, mais nous sommes déterminés à en sortir unis et plus engagés envers notre communauté et notre peuple. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.