Rechercher

Le gouvernement cherche un moyen de réduire le rayonnement des lignes électriques

Le ministère de l'Environnement est l'un des premiers à utiliser le nouveau portail des défis nationaux pour trouver des solutions à des problèmes complexes

Lignes électriques à proximité du Moshav Bnei Reem dans le centre d'Israël, le 26 avril 2010. (Nati Shohat/Flash90)
Lignes électriques à proximité du Moshav Bnei Reem dans le centre d'Israël, le 26 avril 2010. (Nati Shohat/Flash90)

Le ministère de la Protection de l’environnement a annoncé lundi qu’il utiliserait un nouveau site Web consacré aux défis nationaux pour demander aux entreprises et aux universités de l’aider à trouver des moyens de réduire les rayonnements non ionisants émis par les lignes électriques aériennes à haute tension, dont on ignore encore les effets sur la santé.

Les scientifiques sont divisés sur la question de savoir si ces lignes, qui créent des champs électromagnétiques (combinaison de champs électriques et magnétiques), peuvent provoquer des cancers et d’autres problèmes de santé.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les éventuels effets sur la santé des champs électromagnétiques de faible intensité sont probablement faibles. En effet, les gens sont entourés de champs électromagnétiques générés par les réfrigérateurs, les téléviseurs et de nombreux autres appareils électriques que l’on trouve couramment dans les foyers.

L’appel à l’aide technique lancé par le ministère est l’un des premiers à apparaître sur le nouveau site des défis du gouvernement, qui s’inspire de sites similaires dans le monde, par exemple aux États-Unis.

Le modèle israélien, qui est un projet pilote, cherchera des solutions à des problèmes complexes auxquels sont confrontés divers ministères.

Il a été développé par le ministère de l’Innovation, des sciences et de la Technologie, en collaboration avec l’unité d’approvisionnement du département du comptable général du ministère des Finances.

Selon un communiqué de presse, le ministère de la Protection de l’environnement souhaite « localiser les zones problématiques où les radiations peuvent nuire à la santé publique » et trouver des moyens de les réduire.

La directrice générale du ministère des Sciences, Hilla Haddad Hamelnik, qui dirige le projet de défi national du gouvernement. (Crédit : Rami Zarnegar)

D’autres défis initiaux sur le site comprennent l’augmentation de la protection physique des garçons et des filles dans les sports, en collaboration avec le ministère de la Culture et des Sports, et la recherche d’outils technologiques pour aider les enseignants à fournir des commentaires sur l’écriture et l’expression orale en anglais, en partenariat avec le ministère de l’Éducation.

Le ministère de l’innovation, des sciences et de la technologie accordera des subventions d’un montant total de 150 000 shekels pour les propositions sélectionnées pour la démonstration.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...