Le gouvernement opte pour un budget biennal
Rechercher

Le gouvernement opte pour un budget biennal

Netanyahu et Lapid se sont rencontrés pour la première fois depuis la dissolution de la précédente coalition

Benjamin Netanyahu et Yair Lapid (droite) (Crédit montage Miriam Alster Flash 90)
Benjamin Netanyahu et Yair Lapid (droite) (Crédit montage Miriam Alster Flash 90)

Au cours de leur première réunion depuis des mois, le chef de file du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a dit lundi au Premier ministre Benjamin Netanyahu qu’il n’est pas question pour lui de rejoindre son gouvernement quelles que soient les circonstances, au milieu de spéculations selon lesquelles Netanyahu rechercherait des partenaires de coalition supplémentaires pour muscler sa très mince majorité de 61 contre 59 à la Knesset.

La discussion houleuse de 40 minutes est venue suite à la présentation à la Knesset d’une motion approuvant en première lecture l’institution d’un budget d’Etat biennal, qui doit être ratifié dans les 175 jours après la formation du gouvernement.

La motion, adoptée avec une majorité de 57 contre 55 voix, veut faire passer la période du budget d’un à deux ans et augmenter le laps de temps accordé au gouvernement pour faire passer le budget à 175 jours, (contre 100 jours actuellement).

Lapid a fulminé contre ce qu’il a appelé la « vente de liquidation » de Netanyahu aux partis ultra-orthodoxes, et dit au Premier ministre qu’il avait été déçu par une série de modifications proposées qui verrait ses réformes concernant le travail et l’éducation dans les milieux haredis mises au rebut.

Après la rencontre, Lapid s’est tourné vers les médias sociaux, écrivant sur Twitter : « au moins, je suis la seule personne qui ait parlé aujourd’hui avec le Premier ministre et lui ai demandé de ne pas être nommé ministre ».

Une querelle très publique entre les deux hommes, en décembre 2014, avait abouti au limogeage de Lapid de son poste de ministre des Finances ainsi que celui de la ministre de la Justice d’alors, Tzipi Livni, du parti Hatnua. Cela avait dissous la coalition de Netanyahu et amené à de nouvelles élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...