Le gouvernement pour l’exportation de cannabis thérapeutique
Rechercher

Le gouvernement pour l’exportation de cannabis thérapeutique

Environ 25 000 patients souffrant de cancer, d'épilepsie, de stress post-traumatique et de maladies dégénératives ont reçu une ordonnance médicale pour du cannabis en 2015

Un plant de cannabis a été apporté à la Knesset en 2009 pour la Commission de l'emploi, de la protection sociale et de la santé, qui s'occupait de la question de la marijuana médicale. (Kobi Gideon/Flash 90)
Un plant de cannabis a été apporté à la Knesset en 2009 pour la Commission de l'emploi, de la protection sociale et de la santé, qui s'occupait de la question de la marijuana médicale. (Kobi Gideon/Flash 90)

Le gouvernement israélien a approuvé dimanche un projet de loi autorisant l’exportation par Israël de cannabis à usage thérapeutique, a indiqué le cabinet de la ministre de la Justice Ayelet Shaked.

Suite à cette décision de la commission des lois, le projet de loi va maintenant pouvoir être présenté à la Knesset, à une date que n’a pas été fixée.

La consommation de cannabis à but récréatif est interdite dans l’Etat hébreu mais son usage à but thérapeutique est légal et même encouragé depuis une dizaine d’années.

Environ 25 000 patients souffrant de cancer, d’épilepsie, de stress post-traumatique et de maladies dégénératives ont reçu une ordonnance médicale pour du cannabis à usage thérapeutique en 2015 en Israël.

En janvier, le ministère de l’Agriculture a annoncé qu’il prévoyait d’investir huit millions de shekels dans des projets de recherche médicale sur le cannabis.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked pendant une réunion de l'association du barreau israélienne, à Tel Aviv, le 30 août 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
La ministre de la Justice Ayelet Shaked pendant une réunion de l’association du barreau israélienne, à Tel Aviv, le 30 août 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le ministère de la Justice a par ailleurs indiqué dimanche qu’un débat prévu au sein de la même commission des lois concernant la dépénalisation de la consommation de cannabis à usage récréatif avait été reporté à dimanche prochain.

Fin janvier, le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan avait fait part de son soutien à une telle dépénalisation au profit d’un système d’amendes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...