Le Grand rabbinat d’Israël accepte l’immersion en mikvé sans accompagnement
Rechercher

Le Grand rabbinat d’Israël accepte l’immersion en mikvé sans accompagnement

Les femmes pourront désormais se baigner seules si elles le souhaitent

Le ministre des Services religieux David Azulay visite un mikvé de luxe dans l'implantation israélienne d'Alon Shvut, le 25 août 2015 (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Le ministre des Services religieux David Azulay visite un mikvé de luxe dans l'implantation israélienne d'Alon Shvut, le 25 août 2015 (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Le Grand rabbinat et le ministère des Services religieux ont accepté dans un dossier déposé auprès de la Cour suprême que l’accompagnement lors de l’immersion dans un bain rituel passe du statut d’obligatoire à celui d’optionnel.

Les organismes religieux de l’Etat répondaient à une plainte déposée par ITIM, un groupe qui soutient les Israéliens dans leurs démarches avec la bureaucratie religieuse du pays.

« Les femmes se baignant dans des mikvés peuvent décider par elles-mêmes de suivre cette règle halakhique (immersion en présence d’une accompagnatrice du mikvé), y compris de se baigner seules ou en compagnie d’une amie ; le conseil religieux local et ses employés ne conditionneront pas la baignade à la présence de l’accompagnatrice du mikvé pendant le bain rituel », pouvait-on lire dans la réponse, livrée mercredi matin à la cour par le bureau du procureur de l’Etat, selon ITIM.

La réponse précise que la position religieuse du Grand rabbinat est que l’immersion dans le mikvé doit se faire en présence d’une accompagnatrice du mikvé, et que des panneaux de rappel doivent figurer dans tous les mikvés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...