Rechercher

Le Hamas condamne deux Gazaouis à mort pour collaboration avec Israël

Deux autres Gazaouis ont été condamnés à des travaux forcés ; un tribunal de Bethléhem a condamné à 15 ans de prison pour avoir tenté de vendre des terres à des Israéliens juifs

Illustration : préparation de potences pour des exécutions à Gaza. (Crédit : AP/ministère de l'Intérieur à Gaza)
Illustration : préparation de potences pour des exécutions à Gaza. (Crédit : AP/ministère de l'Intérieur à Gaza)

Le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui contrôle de facto la bande de Gaza a condamné à mort deux hommes accusés d’avoir collaboré avec Israël, selon des informations publiées dimanche.

Un tribunal du Hamas a condamné les deux hommes, originaires de Khan Yunis et de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, à la pendaison.

Les médias n’ont pas précisé quand la sentence serait exécutée.

Deux autres hommes ont été condamnés aux travaux forcés, également pour avoir collaboré avec Israël.

Ces condamnations surviennent alors qu’un tribunal de l’Autorité palestinienne (AP) de Bethléem, en Cisjordanie, a condamné un homme à 15 ans de prison pour avoir tenté de vendre des terres à des Israéliens juifs.

Selon la loi de l’AP, la vente de terres à des Juifs peut également constituer un crime capital.

Les autorités du Hamas ont déjà procédé à des exécutions publiques de personnes accusées de collaborer avec Israël.

Le groupe terroriste, qui affirme vouloir détruire Israël, contrôle Gaza depuis 2007, date à laquelle il a férocement chassé l’AP, dominée par le Fatah, du territoire.

L’AP, basée en Cisjordanie, reproche depuis longtemps à son rival, le Hamas, de procéder à des exécutions sans l’approbation du président de l’AP, Mahmoud Abbas.

Selon la loi palestinienne, le président de l’AP doit approuver l’exécution de toute condamnation à mort. Depuis 2006, Mahmoud Abbas n’a pas donné son aval officiel à la mise en œuvre d’une seule exécution.

Selon B’Tselem, une association israélienne de défense des droits de l’homme, le Hamas a condamné 130 personnes à mort depuis 2007 et en a exécuté 25. Avec les deux nouvelles condamnations, le Hamas a condamné sept personnes à mort cette année, selon les chiffres.

L’AP n’a procédé à aucune exécution depuis 2005, année où cinq personnes ont été mises à mort.

Par le passé, les exécutions de Palestiniens, qu’elles soient le fait de l’AP ou du Hamas, ont suscité des condamnations internationales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...