Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Le Hamas déposera ses armes pour une solution à 2 États, assure Khalil al-Hayya

Ce responsable du Hamas avait célébré l'assaut barbare sur Israël le 7 octobre pour avoir déclenché une guerre régionale, précisant qu'il ne se souciait pas des Gazaouis

Khalil al-Hayya lors d'une interview avec l'Associated Press, à Istanbul, en Turquie, le 24 avril 2024. (Crédit : Khalil Hamra/AP)
Khalil al-Hayya lors d'une interview avec l'Associated Press, à Istanbul, en Turquie, le 24 avril 2024. (Crédit : Khalil Hamra/AP)

Khalil al-Hayya, responsable du groupe terroriste palestinien du Hamas, qui avait déclaré en octobre que les massacres du 7 octobre dans le sud d’Israël avaient pour but de plonger toute la région dans la guerre, a assuré jeudi que le Hamas dissoudrait son aile armée si un État palestinien était créé le long des frontières d’avant 1967.

Dans une interview accordée à l’agence Associated Press, le responsable du bureau politique du Hamas, basé au Qatar, déclare que le groupe terroriste palestinien serait disposé à déposer les armes et à dissoudre les Brigades Ezzedine al-Qassam « si un État palestinien pleinement souverain en Cisjordanie et dans la bande de Gaza » était mis en place…

Cette affirmation est toutefois en contradiction directe avec la charte du Hamas de 2017, qui affirme que le peuple palestinien doit jouir de la totalité de la terre « qui s’étend du Jourdain à l’est à la Méditerranée à l’ouest et de Ras al-Naqurah au nord à Umm al-Rashrash au sud » – en écho au fameux slogan anti-Israël « du fleuve à la mer, la Palestine sera libre » scandé dans les manifestations en Europe et aux Etats-Unis.

Al-Hayya n’a pas précisé si son adhésion présumée à une solution à deux États équivaudrait à la fin du conflit palestinien avec Israël ou à une étape intermédiaire vers l’objectif déclaré du groupe terroriste, à savoir la destruction d’Israël.

Ce responsable du Hamas a également déclaré à l’agence de presse que le groupe terroriste ne regrette pas l’attaque terroriste du 7 octobre, malgré la destruction qu’elle a entraînée à Gaza et dans sa population.

Dans une interview accordée au New York Times immédiatement après le 7 octobre, lorsque près de 1 200 personnes ont été massacrées dans le sud d’Israël par les terroristes du Hamas, al-Hayya avait déclaré que l’objectif de l’assaut était de « changer toute l’équation » et de faire en sorte que « personne dans la région ne connaisse le calme ».

« Cette bataille n’a pas été menée parce que nous voulions du carburant ou des travailleurs », avait déclaré al-Hayya à l’époque. « Elle ne visait pas à améliorer la situation à Gaza. Cette bataille a pour but de renverser complètement la situation. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.