Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

« Le Hamas est le successeur de Hitler » : les familles d’otages partent porter plainte à La Haye

Une délégation du Forum des Familles d'otages et de portés-disparus va soumettre une requête pour crime de guerre contre le groupe terroriste à la Cour pénale internationale

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Des familles d'otages avant leur décollage pour La Haye, le 14 février 2024. (Crédit : Forum des familles d'otages et de disparus)
Des familles d'otages avant leur décollage pour La Haye, le 14 février 2024. (Crédit : Forum des familles d'otages et de disparus)

Une délégation de membres des familles des otages israéliens actuellement détenus en captivité par le Hamas à Gaza a décollé, mercredi matin, de l’aéroport Ben Gurion à destination de La Haye, aux Pays-Bas, où elles porteront plainte pour crimes de guerre contre les dirigeants du groupe terroriste du Hamas auprès de la Cour pénale internationale.

S’exprimant depuis l’aéroport, Ofri Bibas, la sœur de Yarden Bibas qui a été kidnappé au kibboutz Nir Oz aux côtés de son épouse et de leurs deux jeunes enfants, le 7 octobre, a déclaré que le Hamas était le successeur des nazis et que le groupe terroriste devait rendre des comptes pour ses crimes.

« Toute l’Humanité doit se dresser avec fermeté face à une armée terroriste mondiale dont le Hamas est l’un des bataillons, menant des opérations à son service », a dit Bibas.

« Les monstres sous forme humaine qui nous ont fait du mal, à nous et aux membres de nos familles, sont les successeurs de Hitler, d’Eichmann et de Goebbels, des personnes qui ont d’ores et déjà rendu des comptes », a-t-elle ajouté. « Le moment est venu de recommencer. Ce n’est pas seulement notre Histoire. Si nous n’arrêtons pas ça, ça deviendra demain l’Histoire du monde entier. »

L’épouse de Yarden Bibas, Shiri, 32 ans et leurs deux petits garçons, Ariel, 4 ans et Kfir, qui n’avait que neuf mois quand il a été kidnappé aux côtés de ses parents et de son frère, sont devenus des symboles de la souffrance des otages en raison de leur jeune âge et d’une vidéo qui avait montré Shiri protégeant ses deux fils des terroristes du Hamas qui l’entouraient, après leur enlèvement.

Une centaine de représentants des familles des captifs sont partis pour La Haye dans le cadre de cette délégation. Ils sont accompagnés par des dizaines d’avocats et autres juristes qui ont aidé à rédiger la soumission officielle qui sera remise à la CPI – qui est notamment chargées des poursuites intentées contre les individus ayant commis des violations graves faites à la Convention de Genève, à des violations s’apparentant à des crimes de guerre, si les mêmes individus sont citoyens d’États et d’entités ayant signé la Convention, ce qui est le cas de l’Autorité palestinienne.

Israël n’a pas ratifié le Statut de Rome, qui a institué la CPI, et se considère donc comme n’étant pas soumis à la juridiction de la Cour.

Ziv Abud, dpnt le conjoint est détenu en otage à Gaza, à l’aéroport Bren Gurion lors d’une conférence de presse avant le décollage pour La Haye, où elle portera plainte avec d’autres représentants des familles d’otage, le 14 février 2024. (Crédit : Forum des familles d’otages et de portés-disparus)

130 otages enlevés par le Hamas lors de l’assaut sauvage du 7 octobre sont encore à Gaza – mais certains ne sont plus en vie – après que 105 civils ont été libérés de la captivité du Hamas lors d’une trêve d’une semaine fin novembre, et que cinq otages ont été libérées avant cela.

Trois otages ont été secourus par les troupes, et les corps de onze otages ont été retrouvés, dont trois ont été tués par erreur par l’armée.

La délégation du Forum des familles d’otages déposera sa plainte officielle auprès de la CPI. Elle fait plus de mille pages, et elle comprend les témoignages des témoins oculaires des atrocités et les preuves des crimes qui avaient été perpétrés par les terroristes du Hamas, le 7 octobre.

La plainte lancera officiellement des accusations contre les dirigeants du Hamas qui seront mis en cause pour « enlèvement, crimes de violence sexuelle, torture et autres allégations graves », a indiqué le forum dans une déclaration à la presse. Elle est présentée conjointement avec l’Institut Raoul Wallenberg des droits de l’Homme.

Le procureur principal de La Haye, Karim Kahn, avait d’ores et déjà annoncé l’ouverture d’une enquête pour crimes de guerre présumés de la part du Hamas – mais les familles d’otages espèrent que le dépôt de leur plainte fera avancer plus rapidement ses investigations et qu’il pourra peut-être émettre, à terme, des mandats d’arrêt contre les chefs du groupe terroriste.

Ziv Abud, dont le conjoint Eliya Cohen avait été enlevé lors du festival de musique électronique Supernova au cours de l’attaque du 7 octobre et qui, elle-même, avait fui les terroristes du Hamas alors qu’ils massacraient les fêtards, a expliqué qu’elle se rendait à La Haye pour témoigner de l’horreur.

Abud avait trouvé refuge dans un abri antiaérien en compagnie de Cohen, de son neveu et de sa petite amie. Cohen avait été enlevé et son neveu et sa petite amie avaient été tués.

« Moi, qui ai vécu l’horreur, qui ai perdu des personnes que j’aimais tendrement, avec mon conjoint qui se trouve encore entre les mains du Hamas, j’espère que cette plainte – et la mise en accusation qui en résultera – rendra justice à toutes les familles des personnes qui ont été kidnappées, à toutes les familles qui pleurent un être cher, aux blessés qui le sont physiquement ou dans l’âme – qu’elle rendra justice face au monde entier en faisant comprendre que de manière sans équivoque, nous faisons face à une organisation terroriste sadique et cruelle », a commenté Abud avant d’embarquer pour le vol en direction des Pays-Bas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.