Le Hamas et le Jihad islamique louent l’attaque «courageuse»
Rechercher

Le Hamas et le Jihad islamique louent l’attaque «courageuse»

Les groupes terroristes palestiniens appellent à une 'réponse appropriée aux crimes contre les prisonniers, la mosquée Al-Aqsa et même les bébés'

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des secouristes israéliens soignent l'un des trois soldats blessés dans un attentat à la voiture à un carrefour en Cisjordanie le 6 août, 2015 (Photo: AFP PHOTO / STR)
Des secouristes israéliens soignent l'un des trois soldats blessés dans un attentat à la voiture à un carrefour en Cisjordanie le 6 août, 2015 (Photo: AFP PHOTO / STR)

Des organisations terroristes palestiniennes ont salué jeudi une attaque à la voiture bélier qui a eu lieu plus tôt dans la journée en Cisjordanie dans laquelle trois soldats israéliens ont été blessés, et ont appelé à d’autres actions afin de «donner une leçon à l’occupation ».

« Nous nous félicitons de l’attaque courageuse qui a été menée contre les sionistes, » a déclaré un porte-parole du Hamas, selon le site du Maariv.

Deux soldats ont été grièvement blessés et un autre a subi des blessures légères quand un chauffeur palestinien a lancé une voiture sur eux alors qu’ils se tenaient sur le côté de la route à proximité du carrefour Sinjil dans le nord de la Cisjordanie, près de l’implantation de Shiloh.

Un autre soldat qui était avec eux ouvert le feu sur le conducteur du véhicule qui accélérait, le blessant après quoi la voiture s’est renversée. Le conducteur, grièvement blessé, a été arrêté par les forces de sécurité.

Les secouristes et les forces de sécurité sur les lieux d'un attentat terroriste en Cisjordanie, le jeudi 6 août 2015 (Crédit : Capture d'écran Deuxième chaîne)
Les secouristes et les forces de sécurité sur les lieux d’un attentat terroriste en Cisjordanie, le jeudi 6 août 2015 (Crédit : Capture d’écran Deuxième chaîne)

Bien que ne revendiquant pas la responsabilité, le Hamas a déclaré dans un communiqué que l’attaque était une «une réponse appropriée à l’arrogance de l’ennemi et aux crimes contre les prisonniers, la mosquée al-Aqsa et même les bébés», une référence à un incendie criminel dans le village de Duma en Cisjordanie, qui a tué vendredi dernier un bébé palestinien de 18 mois, ainsi qu’aux récents affrontements sur le mont du Temple à Jérusalem.

On soupçonne l’incendie criminel d’être l’œuvre de terroristes juifs.

« Nous exigeons de notre peuple en Cisjordanie d’effectuer plus d’attaques, afin de donner une leçon à l’occupation, » a poursuivi le communiqué du Hamas.

De même, un dirigeant important du groupe terroriste Jihad islamique a salué l’attentat à la voiture.

Des soldats israéliens évacuent un blessé par hélicoptère vers l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, après que l'homme ait été blessé dans une attaque terroriste  sur la route 60, en Cisjordanie, le 6 août 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Des soldats israéliens évacuent un blessé par hélicoptère vers l’hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, après que l’homme ait été blessé dans une attaque terroriste sur la route 60, en Cisjordanie, le 6 août 2015 (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

« L’attaque courageuse devrait enseigner à l’occupation quel est le prix de leur terreur et de leur agression contre les bébés et contre tout le peuple palestinien et ses lieux saints », a-t-il dit, et a appelé à « une escalade de la situation dans les territoires. »

Le Hamas avait déjà appelé les Palestiniens la semaine dernière à lancer des attaques de type loup solitaire contre des soldats et des residents juifs des implantations en réaction à l’incendie criminel dans lequel Ali Dawabsha a péri et trois membres de sa famille grièvement blessés.

La police a indiqué quelques heures plus tard qu’à la Mosquée Al-Aqsa de jeunes Palestiniens masqués ont jeté des pierres sur les forces de sécurité tandis alors que les manifestants brandissaient des portraits d’Ali Dawabsha.

Des affrontements ont également eu lieu à Al-Aqsa, une semaine auparavant quand les Palestiniens avaient été irrités par l’accès de Juifs sur le complexe le jour de Ticha Be Av, une journée annuelle de deuil où les Juifs commémorent la destruction du Premier et du Second Temple qui se trouvaient sur le site. La police autorise les Juifs à se rendre sur le mont du Temple, mais leur interdit d’y prier.

La police israélienne était entrée brièvement dans la mosquée au cours de ces affrontements.

Times of Israel staff a contribué à cet article.

<-- http://www.timesofisrael.com/hamas-and-islamic-jihad-praise-brave-attack-call-for-escalation/ -->

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...