Le Hamas refuse de laisser un habitant de Gaza nommer son bébé Mahmoud Abbas
Rechercher

Le Hamas refuse de laisser un habitant de Gaza nommer son bébé Mahmoud Abbas

Selon les responsables du Hamas, le nom du président de l'Autorité palestinienne est « rejeté et interdit dans la bande de Gaza »

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'une déclaration conjointe avec le président français après leur réunion au Palais présidentiel de l'Elysée à Paris, le 7 février 2017. (Crédit : Stéphane de Sakutin/AFP)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors d'une déclaration conjointe avec le président français après leur réunion au Palais présidentiel de l'Elysée à Paris, le 7 février 2017. (Crédit : Stéphane de Sakutin/AFP)

Les autorités du Hamas auraient empêché un père résidant à Gaza de nommer son petit garçon d’après le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en affirmant que ce nom était « interdit » à Gaza.

Le site d’information palestinien Wattan24, affilié au parti du Fatah d’Abbas, a signalé jeudi que Fayiz Badran, un habitant de 32 ans à Gaza, veut nommer son nouveau-né d’après Abbas en raison de son « amour et sa reconnaissance » pour le président.

Cependant, lorsque Badran a récemment emmené son bébé au ministère de l’Intérieur du Hamas dans le nord de l’enclave côtière, les responsables lui ont indiqué que le nom Mahmoud Abbas était « rejeté et interdit dans la bande de Gaza ».

Badran, qui, selon l’article, est un employé de l’Autorité palestinienne, devrait rester fidèle à sa volonté de nommer son enfant d’après le président de l’AP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...