Le Hamas rend à l’OLP la maison d’Arafat à Gaza
Rechercher

Le Hamas rend à l’OLP la maison d’Arafat à Gaza

"Nos frères du Hamas nous ont remis la maison du symbole du peuple palestinien Yasser Arafat et nous espérons que ce sera un pas vers la fin de la division," a déclaré un membre du Fatah d'Abbas

Capture d’écran Ghazi Hamad (Crédit : YouTube)
Capture d’écran Ghazi Hamad (Crédit : YouTube)

Le mouvement terroriste du Hamas a remis mardi la maison du défunt dirigeant palestinien Yasser Arafat à Gaza ainsi que des effets personnels à l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) dans un geste présenté comme un pas vers l’unité palestinienne.

Cette maison, qui jouxte le port de pêche de Gaza, est celle où Yasser Arafat s’était installé avec sa famille à son retour dans les Territoires palestiniens en 1994, après des années d’exil. Il était alors le président de l’Autorité palestinienne, à cette époque basée à Gaza.

Le Hamas qui a pris le pouvoir par la force dans la bande de Gaza en 2007 est à couteaux tirés avec l’Autorité palestinienne et son actuel président Mahmoud Abbas, membre du Fatah, le parti fondé par Yasser Arafat.

Ce geste symbolique intervient à la veille des commémorations du 11e anniversaire de la mort de l’icône palestinienne. Jusqu’ici, le Hamas a toujours empêché le Fatah de Mahmoud Abbas d’organiser à Gaza des célébrations pour cet anniversaire.

« Aujourd’hui, nos frères du Hamas nous ont remis la maison du symbole du peuple palestinien Yasser Arafat et nous espérons que ce sera un pas vers la fin de la division » entre le Hamas et l’Autorité et de fait entre la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza, a affirmé Zacharia al-Agha, un membre influent du Fatah et du Comité central de l’OLP.

« Abou Ammar (le surnom d’Arafat, NDLR) était le symbole de l’unité nationale (qui) est la seule arme que nous ayons pour affronter l’occupant », a-t-il déclaré à l’AFP.

« C’est un jalon sur la route de l’unité de notre peuple, particulièrement au moment de l’Intifade de Jérusalem », a renchéri Ghazi Hamad, un des chefs du Hamas, utilisant le terme par lequel son mouvement désigne la vague de violences meurtrières.

Les leaders du groupe terroriste du Hamas ont également remis aux représentants de l’OLP — qui regroupe tous les mouvements palestiniens à l’exception des groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique — des effets personnels d’Arafat, dont son fusil, ainsi que des vêtements et des photos personnelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...