Rechercher

Le Hamas, « victime du terrorisme israélien », dénonce l’attentat de Pittsburgh

Le groupe terroriste palestinien a qualifié l'attaque de Pittsburgh de "haineuse" et dit qu'elle prouve que le terrorisme n'a "ni religion, ni nationalité"

Les membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile armée du mouvement terroriste palestinien islamiste du Hamas, participent à un rassemblement marquant les trois années écoulées depuis l'opération Bordure protectrice, le 20 juillet 2017, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
Les membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile armée du mouvement terroriste palestinien islamiste du Hamas, participent à un rassemblement marquant les trois années écoulées depuis l'opération Bordure protectrice, le 20 juillet 2017, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

L’organisation terroriste du Hamas a condamné dimanche le massacre survenu samedi dans une synagogue de Pittsburgh, affirmant qu’en tant que victime palestinienne du « terrorisme » israélien, le groupe s’associe à la douleur de la communauté juive de Pennsylvanie.

Les autorités américaines ont indiqué que Robert Bowers, 46 ans, a tué huit hommes et trois femmes à l’intérieur de la synagogue Tree of Life samedi, durant le culte, avant qu’une équipe de police n’ouvre le feu sur l’assaillant, le blessant. Bowers devra répondre de 29 chefs d’accusation d’état et fédéraux.

Dans un communiqué, le haut-responsable du groupe terroriste palestinien du Hamas Basem Naim a expliqué que le groupe avait été « désolé d’apprendre la nouvelle de l’attentat terroriste ».

« En tant que Palestiniens et en tant que victimes du terrorisme de l’occupation israélienne, nous savons ce que sont le terrorisme et ses conséquences horribles », a déclaré Naim.

« Cette attaque haineuse, en particulier dans un lieu de culte, prouve que le terrorisme ne connaît ni religion, ni nationalité », a-t-il ajouté.

Le Hamas, qui dirige Gaza, est l’ennemi juré d’Israël. Il cherche à détruire l’Etat juif et il est responsable d’innombrables attentats qui ont coûté la vie à des civils israéliens.

Le groupe terroriste a, dans le passé, salué le massacre, au mois de novembre 2014, de quatre fidèles juifs et d’un agent de police druze dans une attaque terroriste commise à Jérusalem et il s’est réjoui du meurtre, en novembre 2015, de deux Juifs israéliens dans un espace de prière de Tel Aviv pendant un attentat.

Intérieur de la synagogue d’Hart Nof après l’attentat du 18 novembre 2014 (Crédit : Kobi Gideon/GPO/FLASH90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...