Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Le Jihad islamique publie une vidéo de 2 otages implorant Israël de les faire libérer

Gadi Mozes et Elad Katzir sont vus pour la première fois depuis le 7 octobre ; le fils de Mozes se dit heureux de ce signe de vie, il dit “qu’il a l'air complètement différent"

Les otages Gadi Mozes (G) et Elad Katzir dans une vidéo publiée par le Jihad islamique palestinien le 19 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/X)
Les otages Gadi Mozes (G) et Elad Katzir dans une vidéo publiée par le Jihad islamique palestinien le 19 décembre 2023. (Crédit : Capture d'écran/X)

La branche armée du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a publié une vidéo des otages israéliens Gadi Mozes et Elad Katzir dans laquelle ils appellent les dirigeants israéliens à agir de toute urgence pour obtenir leur libération.

Katzir et Mozes ont été kidnappés du kibboutz Nir Oz le 7 octobre. La nouvelle vidéo est le premier signe de vie des deux hommes.

Parlant apparemment sous la contrainte, les deux hommes sont entendus dans des vidéos séparées et avertissent qu’ils pourraient mourir à tout moment à cause des frappes de Tsahal.

La femme de Mozes, Efrat, a été assassinée le 7 octobre. La mère de Katzir, Hanna, a été kidnappée et ensuite libérée dans le cadre de l’accord de libération des otages précédent, tandis que son père, Rami, a été assassiné.

La plupart des médias israéliens ne publient pas ces vidéos par respect pour les familles des personnes enlevées et pour ne pas contribuer à la guerre psychologique menée par les groupes terroristes.

Le fils de Mozes a indiqué que la famille était heureuse d’avoir un premier signe de vie depuis l’enlèvement de son père, mais a noté qu’il « a l’air complètement différent ».

« Papa est très maigre, on voit qu’il est épuisé », a expliqué Yair Mozes au site d’information Ynet. « Normalement, il sourit beaucoup et il est vif, mais là, on peut voir des poches sous ses yeux. Il n’est pas dans un bon état physique, aucun doute là-dessus ».

« Il nous est évident que ce ne sont pas ses paroles dans la vidéo et qu’ils lui ont dicté ce qu’il devait dire », a ajouté le jeune Mozes, en ajoutant qu’il espérait qu’il y aurait bientôt un nouvel accord pour la libération des otages.

Elad Katzir (G) et Gadi Mozes. (Crédit : Autorisation)

La vidéo du Jihad islamique a été diffusée le lendemain de la diffusion par le Hamas de sa propre vidéo de propagande dans laquelle on voit trois otages israéliens âgés de Nir Oz.

L’un des hommes qui parle dans la vidéo s’identifie comme Chaim Peri, 79 ans ; il a été enlevé par le Hamas à son domicile. Les deux autres otages sont des habitants de Nir Oz, Amiram Cooper, 84 ans, et Yoram Metzger, 80 ans.

Il n’y a que Peri qui parle dans la vidéo et rien n’indique quand celle-ci a été filmée, bien que l’apparence physique des hommes laisse penser qu’elle a été filmée après avoir passé un certain temps en captivité.

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a rapidement qualifié la vidéo du Hamas de « terrorisme abject ».

« Elle montre la cruauté du Hamas envers des civils âgés, des innocents, qui ont besoin de soins médicaux », a indiqué Hagari lors d’une conférence de presse dans la soirée. « Le monde doit se mobiliser pour leur faire parvenir des soins médicaux et vérifier leur état de santé ».

La presse israélienne a cité des responsables israéliens anonymes selon lesquels le Hamas aurait publié la vidéo pour faire pression sur le gouvernement afin qu’il accepte un autre accord de libération d’otages.

C, montrant De gauche à droite : Amiram Cooper, Chaïm Peri et Yoram Metzger, trois Israéliens retenus en otage depuis le 7 octobre dans la bande de Gaza, sur une capture d’écran d’une vidéo de propagande non datée diffusée par le groupe terroriste du Hamas le 18 décembre 2023. (Crédit : X ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Le mois dernier, plus d’une centaine d’Israéliens et d’autres ressortissants ont été libérés au cours d’une trêve d’une semaine qui a pris fin lorsque le Hamas a violé les termes de la trêve en ne libérant pas toutes les femmes otages, comme il s’y était engagé, selon des responsables israéliens.

Ces nouvelles vidéos surviennent à un moment où des efforts de haut niveau seraient déployés pour parvenir à un nouvel accord de libération d’otages, lequel porterait en particulier sur les otages âgés.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mardi soir quelques familles d’Israéliens retenus en otage à Gaza. « Les récupérer est un objectif prioritaire », a-t-il déclaré. « Je viens d’envoyer le chef du Mossad en Europe à deux reprises pour faire avancer le processus de libération de nos otages. Je ne ménagerai pas mes efforts dans ce domaine ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.