Le Kremlin confirme une rencontre Poutine-Erdogan début août en Russie
Rechercher

Le Kremlin confirme une rencontre Poutine-Erdogan début août en Russie

Ce sera la première rencontre entre les deux dirigeants depuis qu'un avion russe a été abattu par l'aviation turque en novembre dernier

Une capture d'écran d'une vidéo qui montre un avion de chasse russe brûlant en train de tomber après avoir été abattu près de la frontière turco-syrienne, à Hatay le 24 novembre, 2015 (Crédit : AFP PHOTO / IHLAS AGENCE DE PRESSE)
Une capture d'écran d'une vidéo qui montre un avion de chasse russe brûlant en train de tomber après avoir été abattu près de la frontière turco-syrienne, à Hatay le 24 novembre, 2015 (Crédit : AFP PHOTO / IHLAS AGENCE DE PRESSE)

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan vont se rencontrer en Russie début août, a annoncé mercredi le Kremlin, confirmant ainsi les informations de médias turcs.

« Poutine et Erdogan se sont mis d’accord pour se rencontrer dans les premiers dix jours du mois d’août. Ce sera en Russie », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

« Le lieu et la date sont en train d’être précisés », a-t-il ajouté.

Dimanche, le président russe Vladimir Poutine s’était entretenu au téléphone avec Recep Tayyip Erdogan en lui souhaitant un rapide retour à la stabilité après une tentative de putsch militaire en Turquie et en lui demandant également d’assurer la sécurité des touristes russes.

Le même jour, l’agence de presse turque Anadolu avait affirmé que les deux dirigeants envisageaient de se rencontrer la première semaine d’août, sans préciser où la rencontre se tiendrait.

Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu avait pour sa part indiqué début juillet que Erdogan pourrait se rendre en août à Sotchi, dans le sud de la Russie, pour rencontrer Poutine.

Cette rencontre sera la première entre les deux dirigeants depuis la crise bilatérale déclenchée en novembre après le crash de l’avion russe abattu par l’aviation turque au-dessus de la frontière turco-syrienne.

Moscou avait alors adopté des mesures de rétorsion économique contre Ankara.

Après des mois de critiques et d’invectives violentes entre les deux dirigeants, les relations russo-turques se sont apaisées début juillet lorsque Erdogan a envoyé à Vladimir Poutine une lettre d’excuses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...