Le Liban et Israël annoncent des pourparlers sur les frontières disputées
Rechercher

Le Liban et Israël annoncent des pourparlers sur les frontières disputées

Le président du Parlement libanais n'a pas précisé de date pour ces pourparlers, les premières en 30 ans, sous la médiation de l'ONU et de Washington

Le président du parlement libanais Nabih Berri lors d'un entretien avec l'Associated Press à Beyrouth, au Liban, le 11 mai 2018 (Crédit : AP/Hussein Malla)
Le président du parlement libanais Nabih Berri lors d'un entretien avec l'Associated Press à Beyrouth, au Liban, le 11 mai 2018 (Crédit : AP/Hussein Malla)

Le Liban et Israël tiendront des pourparlers sous la médiation de l’ONU sur leurs frontières terrestres et maritimes contestées, a annoncé jeudi le président du Parlement libanais, Nabih Berri.

Les Etats-Unis joueront un rôle de facilitateur durant les négociations qui doivent se tenir dans la ville de Naqoura, dans le sud du Liban, a déclaré M. Berri lors d’une conférence de presse, sans donner de date pour ces pourparlers.

Le Liban et Israël sont techniquement en guerre.

En 2018, le Liban avait signé un premier contrat de forage de pétrole et de gaz dans ses eaux territoriales, notamment dans une zone contestée par son voisin méridional Israël.

Le gouvernement israélien a déclaré en mai 2019 qu’il avait donné son accord pour débuter des discussions avec le Liban par l’entremise des Etats-Unis pour résoudre le conflit sur leurs frontières maritimes.

Le 8 septembre, le secrétaire adjoint américain pour les Affaires au Proche-Orient, David Schenker, avait fait part de « progrès » en vue d’un début de négociations disant espérer « signer un accord dans les prochaines semaines ».

Les Etats-Unis ont salué l’accord « historique » conclu « sous l’égide des Etats-Unis ».

Cette entente « est le résultat de près de trois ans d’efforts diplomatiques intenses » de la part de Washington, a déclaré le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo dans un communiqué.

Ces « discussions directes » se tiendront après la fête juive de Souccot qui se termine le 10 octobre, dans une base de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) à Nakoura, au Liban, selon un communiqué du bureau du ministre de l’Energie israélien, Yuval Steinitz.

Les négociations entre les deux pays, toujours techniquement en état de guerre, « ont pour objectif d’aider au développement des ressources naturelles pour tous les peuples de la région », a-t-il précisé.

C’est la première fois depuis 30 ans que des négociations civiles entre Israël et le Liban vont se tenir, après deux ans de contacts indirects par l’intermédiaire de l’administration américaine, d’après cette source.

Après plusieurs conflits, Israël et le Liban demeurent techniquement en état de guerre et la Finul est déployée dans le sud du Liban pour faire tampon entre les deux pays.

Quelque 10 500 Casques bleus surveillent la frontière et veillent à l’application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité adoptée après la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah, pour prévenir un nouveau conflit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...