Le Libanais mort à la frontière appartenait au Hezbollah
Rechercher

Le Libanais mort à la frontière appartenait au Hezbollah

Un autre Libanais a été blessé alors qu'il tentait aussi de saboter la barrière frontalière israélienne

Des Libanais manifestent le long de leur frontière avec Israël le 14 mai 2021. (Crédit : Capture Scren / Twitter)
Des Libanais manifestent le long de leur frontière avec Israël le 14 mai 2021. (Crédit : Capture Scren / Twitter)

« Le Hezbollah pleure son martyr Mohammad Kassem Tahhan, tombé alors qu’il participait aux manifestations populaires » à la frontière, a déclaré le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans un communiqué.

Les funérailles du membre du Hezbollah, âgé de 21 ans et décédé à l’hôpital selon l’ANI, auront lieu samedi dans son village natal d’Adloun (sud).

D’après l’agence, un autre Libanais a été blessé alors qu’ils tentaient de saboter la barrière frontalière israélienne.

Le président libanais Michel Aoun, un proche allié du Hezbollah, ennemi juré d’Israël, a condamné sur Twitter « le crime commis par les forces israéliennes ». Le Premier ministre sortant, Hassan Diab, a appelé « la communauté internationale à condamner les crimes d’Israël dans le sud du Liban et à Gaza ».

La Force intérimaire de l’ONU au Liban (Finul), déployée à la frontière entre Israël et le Liban, a appelé toutes les parties au « calme » afin d’éviter une « escalade ».

« Nos troupes sont sur le terrain pour empêcher les violations et avec l’armée libanaise, nous avons renforcé la sécurité dans la région », a indiqué la Finul dans un tweet, qualifiant de « tragique » toute perte humaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...