Le Likud veut saisir la Haute cour pour autoriser un recomptage des votes
Rechercher

Le Likud veut saisir la Haute cour pour autoriser un recomptage des votes

La commission centrale électorale a déclaré vendredi qu'elle rejetait toute allégation du Likud, qui affirme que le dépouillement a été trafiqué pour des raisons politiques

Un bulletin de vote glissé dans l'urne lors des élections nationales du 2 mars 2020. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)
Un bulletin de vote glissé dans l'urne lors des élections nationales du 2 mars 2020. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)

La commission centrale électorale a déclaré vendredi qu’elle rejetait toute allégation du Likud selon lequel il y aurait eu une ingérence politique dans le décompte des voix après que le parti a déclaré qu’il demanderait à la Haute Cour de lui permettre de revoir le décompte pour tous les bureaux de vote.

Le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il demanderait à la Cour d’exiger la publication de tous les protocoles de décompte après que les résultats des élections de lundi ont donné au Likud 36 sièges pour rivaliser avec les 33 de Kakhol lavan, laissant le bloc de droite dirigé par le Premier ministre à trois sièges de la majorité requise pour former un gouvernement.

Le Likud a déclaré qu’il voulait corriger « les erreurs dans l’enregistrement et la rédaction des résultats », sans fournir aucune preuve.

Le parti a également déclaré qu’il « prend très au sérieux toute procrastination dans les protocoles de vote et le comptage des voix. En dépit de demandes répétées, nous avons reçu de nombreuses excuses irrecevables ».

« La vérification des feuilles de décompte de tous les bureaux de vote et la correction des erreurs doivent être effectuées avant la publication officielle des résultats des élections », a ajouté le parti.

La commission centrale électorale a déclaré qu’elle rejetait toute implication politique dans le décompte des votes.

« La commission centrale électorale rejette toutes les tentatives des factions du Likud de désavouer le travail professionnel et dévoué des employés de la commission et de miner sa crédibilité. Il va sans dire que les représentants du Likud ont assisté à presque tous les scrutins et ont signé les résultats eux-mêmes », a déclaré la commission dans un communiqué.

Les résultats définitifs de l’élection de lundi ont été publiés jeudi par la commission centrale électorale après des retards dans la vérification d’un certain nombre de bureaux de vote et d’urnes.

Les résultats n’ont été publiés qu’après que la commission électorale centrale ait fini de compter les bulletins « double enveloppe » déposés par les soldats, les diplomates et autres absents. Ils ont été retardés à la fois en raison des difficultés de comptage des urnes dans les bureaux de vote spécialement construits pour les électeurs en quarantaine et en raison de « vérifications supplémentaires » tardives des votes dans une vingtaine de bureaux de vote.

Même en publiant les comptes apparemment définitifs, la commission électorale a déclaré qu’ils n’étaient pas officiels, se réservant le droit de les modifier avant qu’ils ne soient officiellement remis au président la semaine prochaine.

Plus précisément, la commission électorale a déclaré que six bureaux de vote desservant quelque 5 500 électeurs faisaient encore l’objet de « contrôles approfondis, car dans certains cas, des incidents relatifs à l’intégrité du vote se sont produits le jour du scrutin… La vérification de ces bureaux de vote est en cours ».

Au total, la commission a déclaré que dans le cadre de ses efforts pour protéger l’intégrité du vote, elle a effectué des contrôles supplémentaires dans 700 des quelque 10 000 bureaux de vote. Dans l’ensemble des bureaux de vote, elle a trouvé 877 cas de personnes essayant de voter deux fois – une fois dans leur bureau de vote normal et une autre fois dans un bureau de vote par procuration – et 438 cas de personnes essayant de voter dans deux bureaux de vote distincts par procuration.

Raoul Wootliff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...