Le magnat du cinéma furieux du départ de son avocat qui représentera Netanyahu
Rechercher

Le magnat du cinéma furieux du départ de son avocat qui représentera Netanyahu

Le producteur de Hollywood Arnon Milchan, personnalité déterminante dans l'Affaire 1000 contre Netanyahu, a envoyé une lettre cinglante à l'avocat Boaz Ben Zur

Benjamin Netanyahu (à droite) et le producteur Arnon Milchan lors d'une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)
Benjamin Netanyahu (à droite) et le producteur Arnon Milchan lors d'une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)

Le producteur de films hollywoodien Arnon Milchan, né en Israël, qui est l’une des personnalités déterminantes de l’Affaire 1000 contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, serait en désaccord avec son avocat qui s’apprête à quitter le navire et à diriger l’équipe de la défense de Netanyahu.

Le départ attendu de l’avocat Boaz Ben Zur a créé une rupture profonde entre ce dernier et Milchan, selon un reportage diffusé samedi sur la Douzième chaîne.

Milchan aurait envoyé un courrier cinglant à Ben Zur, exprimant son mécontentement. Ben Zur devrait représenter Netanyahu dans les Affaires 2000 et 4000, a fait savoir la chaîne.

Milchan est une personnalité au centre de l’affaire 1000, l’un des trois dossiers pour corruption où Netanyahu risque une inculpation sous réserve d’une audience. Selon le procureur-général, Milchan et James Packer, un milliardaire australien, auraient offert au Premier ministre et à son épouse des cadeaux d’un montant de 701 146 shekels – en majorité des cigares et du champagne – en échange de faveurs.

L’avocat Boaz Ben Zur. (Capture d’écran : YouTube)

Hadas Klein, assistant personnel de Milchan et Packer et cité comme témoin dans l’affaire, est également contrarié par le départ attendu de Ben Zur, a ajouté le reportage.

Au début du mois, la Treizième chaîne a annoncé que Netanyahu cherchait à renforcer son équipe de défense et qu’il voulait embaucher les avocats Ben Zur et Dror Matityahu.

Fin mai, l’avocat de Netanyahu, Navot Tel-Zur, a fait savoir qu’il se retirait de la défense dans les dossiers de corruption du Premier ministre suite à des désaccords, les semaines précédentes, sur un défaut de paiement, la responsabilité des affaires étant dorénavant exclusivement du ressort de l’avocat Amit Hadad.

Netanyahu devra répondre de fraude et d’abus de confiance dans les affaires 1000, 2000 et 4000. Le procureur-général a également recommandé une inculpation pour pots-de-vin dans cette dernière.

Le procureur-général Avichai Mandelblit a fait savoir qu’il avait l’intention d’inculper Netanyahu, sous réserve d’une audience. Ni Milchan, ni Packer ne figurent sur le banc des accusés.

L’audience de pré-inculpation de Netanyahu est prévue les 2 et 3 octobre, après que Mandelblit a refusé, au début du mois, de la reporter en raison des élections du 17 septembre.

Netanyahu a nié toute malversation, expliquant être victime d’une chasse à l’homme politique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...