Le maire de Nazareth annonce être un des élus soupçonnés de corruption
Rechercher

Le maire de Nazareth annonce être un des élus soupçonnés de corruption

Ali Salam confirme qu'il faisait partie des fonctionnaires de la ville interrogés par la police cette semaine pour vol, acceptation de cadeaux illégaux et abus de confiance

Ali Salam, maire de Nazareth, comparaît devant la Cour suprême à Jérusalem le 30 janvier 2014 (Flash90).
Ali Salam, maire de Nazareth, comparaît devant la Cour suprême à Jérusalem le 30 janvier 2014 (Flash90).

Le maire de Nazareth Ali Salam a indiqué mardi qu’il était l’un des élus de la ville faisant l’objet d’une enquête pour corruption, au lendemain de son interrogatoire par la police.

Dans un communiqué publié par les médias en hébreu, Salam a confirmé qu’il a été interrogé par des enquêteurs anti-fraude pendant plusieurs heures lundi, mais a indiqué que les soupçons de la police à son encontre étaient le résultat de tentatives d’opposants anonymes visant à le discréditer.

« J’ai été convoqué pour un interrogatoire, puis je suis immédiatement retourné au travail », a déclaré Salam selon le site d’information Ynet, ajoutant que certaines personnes étaient « déterminées à nuire à notre travail dans la ville ».

Lundi, la police a déclaré avoir interpellé un certain nombre de fonctionnaires de la ville pour interrogatoire au sujet de soupçons de vol, d’acceptation de cadeaux illégaux dans des circonstances aggravantes, de fraude et d’abus de confiance.

Selon le communiqué, l’enquête menée par l’unité anti-corruption Lahav 433 est en cours et l’affaire sera transférée au bureau du procureur de l’État une fois l’enquête terminée.

Les scandales de corruption ont ébranlé de nombreuses municipalités israéliennes au cours des dernières années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...