Rechercher

Le maire de Petah Tikva, accusé de corruption, filmé recevant de l’argent

Le juge a prolongé la détention du maire de Petah Tikva et ordonne d’examiner ses plaintes concernant l’état de sa cellule infestée de tiques, de punaises de lit et de cafards

Le maire de Petah Tikva, Rami Greenberg, est filmé en train de recevoir une liasse de billets dans une vidéo diffusée le 14 août 2022. (Crédit : Capture d'écran/La Douzième chaîne)
Le maire de Petah Tikva, Rami Greenberg, est filmé en train de recevoir une liasse de billets dans une vidéo diffusée le 14 août 2022. (Crédit : Capture d'écran/La Douzième chaîne)

Un enregistrement du maire de Petah Tikva, Rami Greenberg, arrêté la semaine dernière et soupçonné d’avoir commis des actes de corruption, de fraude et d’abus de confiance, a été diffusé, le montrant en train d’accepter une liasse de billets d’un homme d’affaires local qui serait impliqué dans le dossier de corruption.

La Douzième chaîne a publié la séquence lundi après que celle-ci a été envoyée sur les groupes WhatsApp des résidents de Petah Tikva. La chaîne a déclaré que l’homme que l’on voit compter une pile d’argent et la remettre à Greenberg est impliqué dans l’affaire contre le maire, mais n’a pas identifié cet homme ni donné plus de détails.

La date à laquelle la vidéo a été filmée n’a pas été précisée non plus.

Greenberg a été arrêté mercredi dernier et est derrière les barreaux depuis. lundi. Le tribunal de première instance de Rishon Lezion a ordonné que sa détention provisoire soit prolongée de quatre jours supplémentaires. Au cours de l’audience, Greenberg, ému, a déclaré que sa cellule au centre de détention d’Abu Kabir à Tel Aviv était infestée de tiques, de punaises de lit et de cafards, qui l’empêchaient de dormir.

Le juge Gil Gabai, qui a retenu l’argument de l’accusation selon lequel Greenberg pourrait compromettre l’enquête s’il était libéré, a ordonné à la police d’examiner ses déclarations concernant l’état de sa cellule.

Greenberg nie avoir accepté des pots-de-vin.

Selon la Douzième chaîne, Greenberg aurait conclu un accord illégal avec l’homme d’affaires que l’on voit sur la vidéo, en vertu duquel le maire aurait approuvé une série de plans de construction à Petah Tikva en échange du versement par l’homme d’affaires de centaines de milliers de shekels pour sa campagne électorale.

Rami Greenberg, le maire de Petah Tikva, le 5 décembre 2017. (Crédit : Rami Greenberg/ Wikipedia CC-BY-4.0)

L’argent aurait été transféré sur un compte bancaire en Chine pour être plus difficile à suivre, selon le réseau.

Greenberg a essayé de faire avancer les plans de construction après avoir été élu en 2018, mais a fait face à l’opposition des résidents, y compris un activiste communautaire nommé Yaron Kadoshim.

Greenberg aurait menacé l’entreprise qui employait la femme de Kadoshim de de lui retirer des fonds municipaux si elle ne licenciait pas cette dernière, a rapporté la Douzième chaîne, sans citer de sources.

L’homme d’affaires a ensuite commencé à diffuser des vidéos compromettantes de Greenberg, comme celle diffusée lundi, en prévenant que d’autres suivraient si le maire ne faisait pas avancer les plans de construction comme promis, toujours selon la Douzième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...