Le Marine juif photographié berçant un bébé afghan
Rechercher

Le Marine juif photographié berçant un bébé afghan

Matt Jaffe, un sergent âgé de 27 ans, a été photographié en train de sourire à un bébé afghan pendant l'évacuation à l'aéroport de Kaboul

Matt Jaffe sourit à un bébé à l'aéroport de Kaboul en Afghanistan, vendredi 20 août 2021, dans une photo devenue virale. (Sergent Isaiah Campbell du Commandement central des États-Unis/US Marine Corps)
Matt Jaffe sourit à un bébé à l'aéroport de Kaboul en Afghanistan, vendredi 20 août 2021, dans une photo devenue virale. (Sergent Isaiah Campbell du Commandement central des États-Unis/US Marine Corps)

JTA – Meryl Jaffe explique qu’elle est comme tout parent juif qui suit ses enfants sur les réseaux sociaux, sauf que cela a pu être terrifiant pour elle.

Lorsqu’elle a appris que le président américain Joe Biden avait déployé 3 000 Marines en Afghanistan, elle a eu l’intuition que son fils Matt – elle l’appelle Matthew – en faisait partie. Sa famille a suivi le corps des Marines américains sur les réseaux sociaux pour vérifier ses soupçons.

« La sœur de Matthew, Rebecca, l’a vu sur l’un des comptes des Marines qu’elle suit sur Instagram. Et elle a dit : ‘Je pense que c’est Matthew.’ Nous avons agrandi la photo », a déclaré Meryl Jaffe, une New Yorkaise, dans une interview. « Et j’ai dit, ‘C’est lui’. C’était la première fois que nous voyions son visage depuis des jours et des jours. Alors c’était comme un soulagement de le voir. »

La photo montrait Matt Jaffe, un sergent de 27 ans, berçant un bébé en Afghanistan le 20 août. Le sourire du soldat, et l’histoire derrière la photo, ont contribué à la rendre virale.

Matt Jaffe a pris le bébé dans ses bras après qu’un autre Marine le lui a remis, selon des articles basés sur un communiqué de presse des Marines. L’enfant a ensuite été réuni avec son père.

« Je ne suis qu’un Marine, tout comme les hommes et les femmes que je sers, et je fais mon travail pour essayer d’aider et de protéger les gens », a déclaré Matt Jaffe, qui est basé à Camp Lejeune en Caroline du Nord, dans une déclaration attribuée par les médias aux Marines. « C’est assez sinistre ici, et triste. J’ai eu l’occasion de faire preuve d’humilité et de faire quelque chose qui était bon pour mon âme. »

Des réfugiés montent dans des bus qui les conduiront à un centre de traitement après leur arrivée à l’aéroport international de Dulles, après avoir été évacués de Kaboul à la suite de la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan, le 27 août 2021 à Dulles, en Virginie. (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images/AFP)

Meryl Jaffe a déclaré vendredi dans une interview que sourire était caractéristique de son fils.

« Matthew a un grand sourire », a-t-elle déclaré. « Il a un très bon cœur. C’est une bonne âme. »

Elle n’a pas été surprise de le voir se lier avec un enfant : Matt Jaffe avait passé cinq ans à entraîner des enfants au Centre communautaire juif de Manhattan. Les garçons d’une famille en particulier lui portaient une affection spéciale.

« Il était leur baby-sitter attitré », se souvient la mère, qui précise que les deux parents exerçaient une profession libérale et avaient des horaires de travail imprévisibles. Matt Jaffe acceptait de faire du baby-sitting au pied levé. « Les garçons l’aimaient parce qu’ils adoraient jouer avec lui. »

Meryl Jaffe, régisseuse de plateau à WABC, la filiale new-yorkaise d’ABC, a déclaré qu’elle et son mari n’avaient pas prévu une carrière militaire pour leur fils.

« Matthew était un enfant dont la seule arme était un tout petit pistolet à eau dans la cour de récréation, il n’avait pas le droit d’avoir un Super Soaker », a-t-elle dit. « Nous refusions de lui acheter un Super Soaker [une marque de pistolets à eau, ndlr]. »

Matt Jaffe a obtenu un travail de videur lorsqu’il étudiait la criminologie à l’université du Maryland. Il s’était lié d’amitié avec d’autres videurs, dont certains étaient d’anciens Marines. Il s’est engagé pendant sa dernière année d’études et est parti au camp d’entraînement quelques jours après avoir obtenu son diplôme. Il s’est engagé pour six ans et doit terminer son service en mai, après quoi il prévoit de poursuivre des études supérieures.

« Nous étions très, très, très inquiets », a déclaré Meryl Jaffe. « Je veux dire, ce n’est pas ce que nous avions prévu. Mais nous savions que nous devions le soutenir et l’épauler. Et c’est ce que nous avons fait. Nous le devions – nous sommes ses parents, nous l’aimons. »

Pourtant, ce ne fut pas un parcours facile. Meryl Jaffe savait que son fils était au Koweït lorsque Biden a déployé des Marines en Afghanistan pour aider à réduire les opérations.

« C’est presque comme une colonie de vacances, où vous essayez de trouver votre enfant » sur des photos, a-t-elle dit.

Lorsque Biden a prévenu, juste avant que les dernières troupes ne quittent l’Afghanistan, qu’une deuxième attaque meurtrière pourrait être imminente, elle était dans tous ses états, racontant que c’était « très effrayant ».

Sur cette image fournie par l’US Marine Corps, des Marines affectés à la 24e unité expéditionnaire des Marines et des militaires allemands surveillent une porte d’entrée à l’aéroport international Hamid Karzai de Kaboul, en Afghanistan, le 19 août 2021. (Crédit : Cpl. Davis Harris/U.S. Marine Corps via AP)

Meryl Jaffe avait déjà parlé aux médias de la photo de son fils, mais avait décidé de refuser les interviews.

« Je ne voulais tout simplement pas dire un mot », a-t-elle déclaré.

La mère et le fils se sont parlés depuis, et elle lui a donné les dates des Grandes Fêtes qui commencent lundi soir. Matt Jaffe a essayé d’observer les fêtes juives au sein des Marines, en jeûnant pour Yom Kippour, mais cela peut être difficile. Un défi particulier a été d’éviter le pain levé pendant Pessah.

« Matthew n’était pas cet enfant qui aimait aller à l’école hébraïque », a déclaré Meryl Jaffe. « Mais il a une identité juive. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...