Le major d’une unité d’élite soupçonné de harcèlement sexuel
Rechercher

Le major d’une unité d’élite soupçonné de harcèlement sexuel

L’officier a été suspendu après avoir été accusé d’avoir demandé des photos de subordonnés nus et d’avoir envoyé des photos de lui ayant des relations sexuelles avec une soldate

Les soldates du Corps de l'artillerie pendant une cérémonie le 25 février 2015. Illustration.(Crédit : unité des portes-paroles de l'armée/Flickr)
Les soldates du Corps de l'artillerie pendant une cérémonie le 25 février 2015. Illustration.(Crédit : unité des portes-paroles de l'armée/Flickr)

Un haut-gradé de l’armée israélienne fait l’objet d’une enquête pour harcèlement sexuel après avoir été accusé d’avoir demandé à des soldats de lui envoyer des photos d’eux où ils étaient nus, et la circulation de photos de lui ayant des relations sexuelles avec une soldate.

La police militaire mène une enquête, a annoncé mercredi la radio militaire, et elle a demandé aux soldats de l’unité de l’officier de témoigner.

L’officier, major d’une unité d’élite, est responsable de tous les cours et formations militaires proposés par l’unité.

Il aurait fait circuler des photos de lui ayant des relations sexuelles avec une soldate et des photos sollicitées sur WhatsApp.

La radio a annoncé que l’officier, qui jouit d’une bonne réputation au sein de son unité, a été suspendu et temporairement remplacé.

« Nous menons une enquête militaire et ses conclusions seront présentées au procureur général militaire », a déclaré l’unité des porte-paroles de l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...