Le Mexique déplore le soutien de Netanyahu au mur de Trump
Rechercher

Le Mexique déplore le soutien de Netanyahu au mur de Trump

Mexico a exprimé "sa profonde surprise, sa réprobation et sa déception" après le message de Netanyahu ; Les Juifs du Mexique sont d'accord avec Enrique Pena Nieto

Enrique Pena Nieto, président du Mexique, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 22 janvier 2016. ( Crédit : Jason Alden/Bloomberg via JTA)
Enrique Pena Nieto, président du Mexique, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 22 janvier 2016. ( Crédit : Jason Alden/Bloomberg via JTA)

Le Mexique a déploré samedi le soutien apporté par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la décision du président Donald Trump de faire construire un mur à la frontière américano-mexicaine.

Dans un communiqué, le ministère mexicain des Affaires étrangères a exprimé « sa profonde surprise, sa réprobation et sa déception » devant le message publié samedi par Netanyahu sur Twitter dans lequel il approuve chaleureusement l’initiative prise par le nouveau président des Etats-Unis.

Malgré les protestations du Mexique, Trump a signé mercredi un décret visant à « sécuriser la frontière sud des Etats-Unis grâce à la construction immédiate d’un mur », afin de lutter contre l’immigration illégale.

« Le président Trump a raison. J’ai construit un mur le long de la frontière sud d’Israël. Cela a stoppé toute l’immigration illégale. Grand succès. Idée formidable », a tweeté M. Netanyahu, terminant son message par les drapeaux israélien et américain côte à côte.

Il faisait allusion à la barrière qu’Israël a achevé de construire en 2014 à sa frontière avec l’Egypte, qui était auparavant traversée par de nombreux migrants clandestins africains et trafiquants.

Quelques heures plus tard, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, a précisé dans un tweet que M. Netanyahu faisait « référence à notre expérience spécifique dans le domaine de la sécurité, que nous sommes désireux de partager ».

« Nous n’exprimons pas de position sur les relations entre les Etats-Unis et le Mexique », a-t-il ajouté.

« Le Mexique est un ami d’Israël, et il doit être traité comme tel par votre Premier ministre », déclare le communiqué de la diplomatie mexicaine.

Le Comité central de la communauté juive du Mexique s’est lui aussi désolidarisé de la déclaration du Premier ministre israélien.

« Nous ne sommes pas d’accord avec lui à ce sujet et nous rejetons catégoriquement sa position », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le comité a apporté son soutien aux démarches du président mexicain Enrique Pena Nieto, qui a notamment annulé une rencontre avec M. Trump prévue la semaine prochaine à Washington.

M. Pena Nieto ripostait ainsi à une déclaration de Donald Trump qui avait estimé que si le Mexique continuait à refuser de payer pour la construction du mur, il serait préférable que la rencontre n’ait pas lieu.

The newly erected border fence between Israel and Egypt is credited with dramatically reducing the number of African migrants who enter the country illegally from the Sinai Peninsula. January 02, 2012. (photo credit: Moshe Milner/GPO/Flash90)
La clôture de la frontière nouvellement érigée entre Israël et l’Egypte, janvier 2012 (Crédit : Moshe Milner / GPO / Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...