Le Mexique et Israël visent à tripler leurs échanges à 2,1 milliards $ par an
Rechercher

Le Mexique et Israël visent à tripler leurs échanges à 2,1 milliards $ par an

Le commerce bilatéral se situe à 700 millions $ depuis l'année dernière, soit 300 % de plus qu'à la signature d'un accord commercial en 2000

Enrique Pena Nieto, président du Mexique, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 22 janvier 2016. ( Crédit : Jason Alden/Bloomberg via JTA)
Enrique Pena Nieto, président du Mexique, au cours d'une table ronde au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 22 janvier 2016. ( Crédit : Jason Alden/Bloomberg via JTA)

Les relations commerciales entre le Mexique et Israël vont s’accroître, avec le but de tripler les chiffres commerciaux actuels, selon l’ambassadeur d’Israël au Mexique.

En 2015, le commerce bilatéral entre les pays s’est élevé à 700 millions de dollars, soit une augmentation de 300 % depuis qu’ils ont signé un accord commercial en 2000.

« Ceci est un moment très opportun pour les relations entre le Mexique et Israël, qui s’exprime aux niveaux politiques, économiques et culturels, » a déclaré jeudi l’ambassadeur, Jonathan Peled, au journal El Universal mentionnant la visite prévue du président Enrique Pena Nieto à Israël en 2017 comme un rappel de la coopération technologique.

L’accord sera mis à jour à partir de 2017 pour couvrir d’autres domaines tels que l’investissement et les services. Israël est le plus grand partenaire commercial du Mexique au Moyen-Orient et le 42e à l’échelle mondiale.

Les exportations du Mexique en Israël comprennent le ciment, l’agriculture et les produits miniers. Israël investit dans le pays latino-américain dans les domaines des produits pharmaceutiques, de l’agriculture, de la technologie de l’eau, des énergies renouvelables, de la sécurité publique et de la technologie.

Un bureau commercial mexicain « ProMexico » devrait être ouvert prochainement en Israël. Quelque 200 entreprises israéliennes ont des représentations au Mexique et d’autres sont attendues, selon le diplomate, qui a dit qu’il y a des raisons au delà de celles qui sont économiques pour lesquelles les Israéliens et les Mexicains devraient faire plus d’affaires ensemble.

« Nous avons été l’un des premiers pays à reconnaître Israël, en 1950, » a rappelé l’an dernier l’ambassadeur du Mexique en Israël, Benito Andion, dans une interview avec le Times of Israel. « Notre communauté juive est bien intégrée et respectée, et elle a des liens merveilleux avec les autres communautés mexicaines, ainsi qu’avec Israël. Beaucoup de nos jeunes Juifs ont passé du temps en Israël et ont servi dans l’armée israélienne. Pour moi, Israël et le Mexique sont en adéquation naturelle. »

Environ 50 000 Juifs vivent au Mexique, soit la troisième plus grande communauté juive d’Amérique latine après l’Argentine et le Brésil.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...