Le Mickey Mouse d’un enfant déporté à Auschwitz revoit le jour
Rechercher

Le Mickey Mouse d’un enfant déporté à Auschwitz revoit le jour

La figurine appartenait probablement à un des 232 000 enfants qui ont été exterminés dans le camp de la mort

Une figurine en porcelaine de Mickey retrouvée par des fermiers près du camp d'extermination nazi d'Auschwitz, en Pologne. (Crédit : AFP/Ivo Kopijasz)
Une figurine en porcelaine de Mickey retrouvée par des fermiers près du camp d'extermination nazi d'Auschwitz, en Pologne. (Crédit : AFP/Ivo Kopijasz)

Une figurine en porcelaine de Mickey Mouse ayant appartenu à un enfant déporté au camp nazi d’Auschwitz-Birkenau est sortie de l’ombre après plus de 70 ans d’oubli, a indiqué vendredi à l’AFP une fondation locale.

« C’est un bien triste objet car il rappelle un enfant qui sans doute a été gazé au camp. La figurine a été retrouvée au lendemain de la guerre sur les bords de la Vistule à plus d’un kilomètre du camp par des habitants d’une ferme, qui l’ont mise de côté avec d’autres petits objets et nous l’ont remise seulement récemment », a expliqué Agnieszka Molenda, présidente de la Fondation lieux de mémoire auxiliaires (FPMP).

Mise sur pied en 2013 par des collectionneurs privés passionnés par l’histoire locale, la fondation rassemble des objets liés à l’histoire du camp sur les terrains où se trouvaient ses annexes, soit sur 40 kilomètres carrés.

L’organisation, qui collabore avec le Musée d’Auschwitz-Birkenau a ainsi réuni plusieurs milliers d’objets qui se trouvaient chez des particuliers.

« Nous ne savons rien et nous ne saurons probablement jamais à qui la figurine a pu appartenir », a-t-elle ajouté.

« Nous savons seulement, après expertise, qu’elle avait été fabriquée en Allemagne dans les années 30 sans droits d’auteur de Disney. Plus précisément, c’est un modèle qui était sur le marché allemand dans les années de 1929 à 1932 et avait été exporté en nombre dans les pays européens voisins », a précisé Mme Molenda.

« L’homme qui nous a remis la figurine, et qui a voulu rester anonyme, a raconté que son grand-père, en faisant des travaux de champ après la guerre, avait déterré la figurine, avec des pièces de monnaie du ghetto juif de Lodz [dans le centre de la Pologne] et quelque petites brosses, et les avaient rangées au grenier de sa maison », a-t-elle ajouté.

Environ 1,1 million de personnes, dont un million de juifs de différents pays européens ont péri à Auschwitz-Birkenau. Quelque 80 000 Polonais non-juifs, 25 000 Roms et 20 000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort dans le camp libéré par l’Armée Rouge en janvier 1945.

On estime que 232 000 enfants y ont été exterminés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...