Le ministère de la Santé envisagerait des sanctions pour les familles « anti-vax »
Rechercher

Le ministère de la Santé envisagerait des sanctions pour les familles « anti-vax »

Alors que la rougeole a fait son retour en Israël, le vice-ministre a expliqué que la couverture vaccinale est la "base pour prévenir les maladies dangereuses infectieuses"

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le vaccin contre les oreillons, la rougeole et la rubéole avec une seringue (Crédit : iStock by Getty Images/ Andrey Popov)
Le vaccin contre les oreillons, la rougeole et la rubéole avec une seringue (Crédit : iStock by Getty Images/ Andrey Popov)

Le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman a fait savoir jeudi qu’il va réflchir à des mesures contre les familles qui refusent de faire vacciner leurs enfants après une récente réapparition de la rougeole qui, selon lui, a touché en premier ceux qui ont refusé d’utiliser ce traitement préventif.

Litzman s’est exprimé alors qu’il était en train de se faire vacciner contre la grippe à l’école élémentaire Hamashtela de Tel Aviv, a annoncé la chaîne israélienne Hadashot.

Cette mise en garde a eu lieu alors que les responsables de la Santé ont souligné une augmentation remarquable des cas de rougeole dans le pays. Au cours des deux dernières semaines, le ministère de la Santé a contacté des centaines de familles dont les enfants ont dû se rendre aux urgences médicales où des cas de rougeole ont été découverts. Il en a été de même pour les passagers d’au moins deux vols empruntés par des personnes infectées.

« Nous réfléchirons à révoquer les droits des familles dont les parents refusent de vacciner leurs enfants », a ajouté Litzman sans donner davantage de détails.

« Nous assistons à une légère épidémie de rougeole », a-t-il poursuivi. « Et elle apparaît de prime abord dans les familles et chez les personnes qui ne se sont pas faites vacciner au bon moment le; le débat est donc important ».

Le vice-ministre de la Santé, Yaakov Litzman, assiste à une réunion du Comité de la santé à la Knesset le 2 juillet 2018. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Litzman a indiqué que son ministère prendrait une décision avant une réunion qui sera consacrée au sujet, la semaine prochaine. Il est la plus haute personnalité du ministère, qui n’a pas de ministre.

« La vaccination est la base de la prévention des maladies infectieuses dangereuses et de la santé publique », a-t-il commenté. « Elle apporte une contribution décisive à la santé des enfants et à la population générale ».

Litzman a également déclaré qu’il est venu se faire vacciner contre la grippe comme il le fait chaque année. Il a recommandé au public de suivre son exemple.

« Je vous conseille de continuer à vous faire vacciner, en particulier en ce moment où il y a une épidémie de rougeole », a-t-il dit.

Depuis le début de l’année, il y a eu plus de 620 cas de cette maladie en Israël, selon les chiffres du ministère de la Santé, contre 34 l’année dernière, ce qui représente une hausse de presque 2 000 pour cent.

Au moins 19 personnes sont tombées malades au cours des dix premiers jours du mois d’octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...