Le ministère de l’Environnement voudrait remplacer les kapparot par des dons
Rechercher

Le ministère de l’Environnement voudrait remplacer les kapparot par des dons

Le rituel d'avant Yom Kippour consistant à faire tourner des poulets vivants autour de la tête pour s'absoudre de ses péchés cause de grandes souffrances, a déclaré la ministre

Des juifs ultra-orthodoxes accomplissent la cérémonie de Kapparot, le 13 septembre 2021, dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des juifs ultra-orthodoxes accomplissent la cérémonie de Kapparot, le 13 septembre 2021, dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère de la Protection de l’environnement a appelé mardi les Juifs religieux à donner de l’argent au lieu de pratiquer la cérémonie des kapparot avec des poulets vivants à l’approche de Yom Kippour, qui démarre ce mercredi soir.

Le rituel consiste à réciter des prières tout en faisant tourner un poulet vivant autour de sa tête à trois reprises, afin de transférer ses péchés au poulet avant Yom Kippour, le jour le plus saint du calendrier juif. Le poulet est ensuite abattu et donné aux pauvres. Traditionnellement, des dons d’argent peuvent remplacer le poulet dans le rite, et de nombreux groupes juifs ont encouragé cette méthode.

« La plupart des membres de la communauté qui pratiquent la tradition des kapparot aujourd’hui le font en donnant de l’argent à des œuvres de charité pour les pauvres », a déclaré la ministre de la Protection de l’environnement Tamar Zandberg, militante de longue date pour les droits des animaux.

« Des rabbins se sont également prononcés au fil des ans contre cette pratique, qui implique une grande souffrance des animaux, et les dons charitables transforment la mitzvah en quelque chose d’encore plus grand. »

« Ne faites pas tourner les poulets, faites plutôt un don à une association caritative. » (Crédit : Ministère de la Protection de l’environnement)

Les défenseurs des droits des animaux condamnent depuis longtemps cette pratique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...