Rechercher

Le ministère du Tourisme alloue 165 millions de shekels à l’hôtellerie

Le ministère aurait reçu des demandes de plus de 100 entrepreneurs pour construire ou agrandir des hôtels, sur fond de reprise du tourisme international

Une femme flotte dans la mer Morte, à Ein Bokek.  (Crédit : Subbotsky via iStock par Getty Images)
Une femme flotte dans la mer Morte, à Ein Bokek. (Crédit : Subbotsky via iStock par Getty Images)

Alors que le tourisme international reprend lentement, le ministère israélien du Tourisme a alloué 165 millions de shekels de subventions pour favoriser la construction ou l’agrandissement d’hôtels en Israël.

Selon une annonce faite par le gouvernement jeudi, le ministère instruirait une centaine de dossiers de construction, restauration ou réaménagement de structures hôtelières.

Le ministère n’a pas précisé combien de chambres supplémentaires ces hôtels neufs ou restaurés permettraient d’offrir, ni combien de touristes supplémentaires pourraient être accueillis.

Le ministre du Tourisme, Yoel Razvozov, a évoqué « le grand optimisme » qui règne au sein de l’industrie du tourisme, avec le retour des voyageurs après deux années de restrictions liées à la pandémie.

Razvozov a déclaré que ces 107 demandes annuelles établissaient d’ores et déjà un nouveau « record ».

Il a ajouté que le ministère continuerait à investir « pour accroitre la fréquentation touristique et favoriser la construction rapide de nouvelles infrastructures hôtelières. Cela permettra de faire rentrer des millions de shekels dans les coffres de l’État. »

La terrasse vide de l’hôtel Mamilla. (Crédit : Avec l’aimable autorisation de l’hôtel Mamilla)

Si l’on en croit les chiffres publiés par le gouvernement début 2020, le tourisme en Israël a culminé en 2019 avec 4,9 millions de touristes, dont la plupart – 4,6 millions – auront passé au moins une nuit sur place. L’activité touristique en 2019 aurait rapporté environ 7 millions de dollars à l’économie cette année-là.

Avec la crise de la COVID-19 et les confinements, le nombre de visiteurs a chuté, les entreprises ont été malmenées et les guides touristiques ont tenté de s’adapter. Il y a de cela encore six mois, on encourageait les guides touristiques, qui vivaient d’un mélange de subventions gouvernementales, d’allocations de chômage, éteintes l’été dernier, d’économies et de petits boulots occasionnels, à se recycler.

Mais le tourisme a rebondi, progressivement. Au cours des cinq premiers mois de 2022, près de 785 000 touristes étrangers sont venus en Israël, contre 400 000 en 2021, selon des chiffres récents.

L’objectif d’Israël est d’accueillir 10 millions de touristes par an.

Cet objectif ne pourra être atteint que si le nombre de chambres d’hôtel augmente considérablement, en particulier à Tel Aviv et à Jérusalem.

Cette année a déjà vu l’ouverture du David Kempinski à Tel Aviv, établissant de nouvelles normes pour l’hébergement et les installations haut de gamme. Deux nouveaux hôtels de Fattal ouvriront bientôt leurs portes à Jérusalem, ainsi qu’un projet d’Accor.

D’ici la fin de 2023, 25 nouveaux hôtels à travers Israël devraient ouvrir leurs portes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...