Le mont du Temple ouvert aux visiteurs juifs – une première depuis le 3 mai
Rechercher

Le mont du Temple ouvert aux visiteurs juifs – une première depuis le 3 mai

"Je vous demande de maintenir le mont du Temple fermé aux Juifs !", avait demandé Moshe Gafni au Premier ministre

Un groupe de juifs religieux visite le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, après sa réouverture au public, le 23 mai 2021 (Crédit : Autorisation)
Un groupe de juifs religieux visite le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, après sa réouverture au public, le 23 mai 2021 (Crédit : Autorisation)

Le mont du Temple de Jérusalem a été ouvert aux Juifs dimanche matin pour la première fois en 20 jours, au milieu des tensions sur le lieu saint qui a joué un rôle majeur dans le déclenchement des hostilités avec le groupe terroriste du Hamas à Gaza et de la violence en Israël.

Plusieurs groupes de visiteurs escortés par la police israélienne sont montés sur le site à partir de 7 heures du matin, après une décision des responsables de la sécurité d’autoriser l’accès aux Juifs.

Le mont du Temple est le lieu le plus saint du judaïsme, car il abritait les deux Temples bibliques.

C’est le site du troisième sanctuaire le plus sacré de l’islam, la mosquée Al-Aqsa. Israël s’est emparé du mont du Temple et de la Vieille Ville de Jérusalem lors de la guerre des Six jours de 1967 et a étendu sa souveraineté à Jérusalem. Cependant, il a permis au Waqf jordanien de continuer à maintenir l’autorité religieuse sur le site sacré, où les Juifs sont autorisés à se rendre sous de nombreuses restrictions, mais pas à y prier.

Moshe Gafni, président de Degel haTorah, lors de la cérémonie d’ouverture de la campagne électorale du parti, avant les élections israéliennes, à Jérusalem, le 12 février 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le chef de Yahadout HaTorah avait vivement recommandé au Premier ministre Benjamin Netanyahu, samedi soir, de ne pas rouvrir le mont du Temple aux visiteurs juifs dans un contexte de tensions qui se concentrent sur le lieu saint de Jérusalem.

« Ne pas monter sur le mont du Temple est la preuve la plus profonde de notre appartenance à ce lieu saint, auquel nous consacrons nos prières », avait commenté Moshe Gafni, président de Yahadout HaTorah et proche allié du Premier ministre. « Je vous demande de maintenir le mont du Temple fermé aux Juifs ! »

De nombreux haredim pensent que les Juifs – qui, sous les accords existants, ont l’autorisation de se rendre sur le mont du Temple mais ont l’interdiction d’y prier – ne doivent pas entrer sur le site à cause de son caractère sacré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...