Le Mossad veut s’améliorer et investir plus
Rechercher

Le Mossad veut s’améliorer et investir plus

L'agence d'espionnage appelle des startup à candidater pour obtenir des aides dans une grande variété de domaines comme la technologie financière, la robotique ou les big data

Image d'un espion. (cyano66; iStock par Getty Images)
Image d'un espion. (cyano66; iStock par Getty Images)

Libertad, le fonds d’innovation technologique du Mossad, a déclaré être prêt à investir dans une plus grande variété de domaines technologies qu’auparavant et a appelé les startups dans le domaine de la technologie financière, la robotique, les sciences de données et les big data, entre autres, à candidater pour demander des fonds.

Le fonds liste plusieurs domaines d’intérêt : la technologie financière, la robotique, l’automatisation des données scientifiques, les drones, l’analyse de personnalité à distance, l’accumulation d’énergie, le traitement du langage naturel, les scans et les impressions 3D, les technologies de villes intelligentes, le traitement et l’analyse de voix, l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique, la biologie synthétique, la blockchain et la protection de la vie privée en ligne.

Le Mossad, l’agence d’espionnage israélienne, décidera d’investir dans des startup s’il trouve les compagnies innovantes, aussi bien d’un point de vue technologique que conceptuel, et s’il considère qu’elles auront le potentiel pour continuer à se développer dans le marché commercial.

Le Mossad a publié les informations sur le fonds et sur ses domaines d’intérêt sur son site internet d’information.

Le stand du Mossad à Cybertech 2017. (Crédit: Gilad Kavalerchik)

« Nous avons décidé d’étendre la portée du fonds et de l’ouvrir à une plus grande variété de technologies, a déclaré le PDG de Libertad, dont le nom n’est pas révélé pour des raisons de sécurité. Ces deux dernières années, nous avons reçu beaucoup de demandes. Chacune des demandes des entreprises a été examinée, en se concentrant sur leur technologie d’innovation, la qualité de leur équipe et le potentiel partagé de l’investissement. Nous avons effectué plusieurs investissements stratégiques et de haute qualité et nous avons déjà vu les avantages qu’ils apportent au Mossad. Nous appelons maintenant d’autres entreprises et entrepreneurs à nous contacter. Nous serons ravis de travailler avec les entrepreneurs pertinents ».

Une autre source à Libertad a ajouté que les entrepreneurs avec lesquels l’agence travaille « sont très satisfaits. Les entreprises dans lesquelles nous avons investi dans le premier tour d’investissement nous ont de nouveau approchés pour demander des investissements supplémentaires ».

En outre, la source a déclaré que les startups ont également recommandé le fonds et parlé à leurs collègues de Libertad, mais aussi à leurs investisseurs à long-terme pour consultations.

Libertad reçoit des « centaines de demandes chaque année, a déclaré la source. Le but du financement est de faire les meilleurs investissements pour la technologie du Mossad et pas nécessairement pour la meilleure rentabilité à la sortie ».

Depuis sa création en 2017, Libertad a investi dans plusieurs startup israéliennes travaillant dans des domaines qui aideront le Mossad à répondre aux défis du futur, a noté le communiqué. Le fonds met en place une équipe spéciale pour travailler avec chaque entreprise et des technologies pilotes qui sont développées en vue d’une utilisation immédiate, ce qui permet aux entrepreneurs d’avoir des retours du terrain.

L’investissement dans les entreprises sélectionnées est fait sur la base d’une équité libre, ce qui signifie que les actions des entrepreneurs et d’autres actionnaires ne sont pas partagées. Et l’investissement ne donne au Mossad aucun droit concernant les développements effectués après la fin de la période de recherche et de développement. En retour pour son investissement, le fonds obtient un accès à la propriété intellectuelle développée lors de la période de R&D, et une licence non commerciale et non exclusive pour l’utiliser.

Libertad a été fondé comme un bras d’investissement stratégique du Mossad. Son but est d’aider à développer les capacités technologiques de l’agence et à créer un pont avec l’industrie des startup israéliennes.

Depuis sa création, le fonds a reçu des centaines d’applications en provenance d’entrepreneurs israéliens et étrangers, a déclaré le communiqué.

Le Mossad, le Shin Bet et même l’armée israélienne sortent de l’ombre et ouvrent la porte au travail avec des entreprises civiles, alors qu’une plus grande coopération est nécessaire pour remporter les batailles qui se déplacent dans le domaine des sphères numériques et digitales.

Aussi bien le Mossad que le Shin Bet participent ouvertement à des événements informatiques à Tel Aviv pour recruter des nouveaux talents pour leurs unités technologiques. Ils rencontrent aussi des difficultés pour garder leurs employés qualifiés, alors que le secteur de la technologie de la startup nation et ses salaires attractifs aspirent les meilleurs talents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...