Le mouvement Masorti marginalisé lors d’une bar mitsvah d’enfants autistes
Rechercher

Le mouvement Masorti marginalisé lors d’une bar mitsvah d’enfants autistes

Le mouvement Masorti de Rehovot n'a pas été invité à la bar mitzvah d'enfants aux besoins spéciaux qu'il avait preparés dans ce but

Photo illustrative: Un enfant aux besoins spéciaux lisant la Torah avec le mouvement Masorti en Israël (via Facebook)
Photo illustrative: Un enfant aux besoins spéciaux lisant la Torah avec le mouvement Masorti en Israël (via Facebook)

La Fondation pour le judaïsme Masorti en Israël a critiqué une cérémonie de bar-mitzvah célébrée dans une synagogue orthodoxe pour des enfants non-orthodoxes atteints d’autisme.

La cérémonie de dimanche à Rehovot a été présidée par un rabbin orthodoxe que les neuf enfants et leurs parents ne connassaient pas, a déclaré la Fondation pour le judaïsme Masorti en Israël.

Les professionnels du mouvement Masorti qui avaient travaillé avec les enfants en vue de préparer leurs bar mitzvah n’ont pas été informés de la cérémonie, a indiqué le communiqué. Et d’ajouter : La Torah n’est lue le dimanche pendant les offices par aucun courant du judaïsme.

« Ce qui est arrivé, en substance, c’est que les enfants, qui s’étaient tous portés volontaires pour participer à notre programme, ont été emmenés dans une synagogue inconnue, on les a calés et fait poser pour une séance de photos au lieu de leur offrir une bar mitsvah légitime et respectueuse », a regretté le rabbin Robert Slosberg, qui préside la Fondation Massorti.

« Nous n’avons été ni informés de la cérémonie, ni invités. Dans une situation où tous les services pour les enfants handicapés sont fournis par la municipalité, le maire [Rahamim] Malul a obligé ces parents et leurs enfants à participer à un simulacre de bar mitsvah et a craché à la figure du judaïsme Masorti. »

La cérémonie de bar/bat mitsvah pour les enfants aux besoins spéciaux se déroule depuis 20 ans à Rehovot sous les auspices du mouvement Masorti.

Dans un premier temps, la cérémonie devait se tenir à la résidence du président Rivlin à Jérusalem après que Malul, le maire de cette ville du centre d’Israël, a annulé en avril la cérémonie parce qu’elle était prévue dans une synagogue masorti.

La cérémonie à la résidence du président devait être conduite par un rabbin masorti, Mike Goldstein, et un rabbin orthodoxe, Benny Lau, selon des responsables de la fondation. Mais une invitation envoyée par le Bureau du président n’a mentionné qu’un rabbin orthodoxe.

« Avec ce groupe d’enfants de Rehovot, se terminent la saga et le jeu honteux », a déclaré Yizhar Hess, le directeur du mouvement Masorti en Israël.

« Nous espérions une meilleure fin, mais au moins les enfants et leurs parents ne sont pas laissés ‘suspendus’ dans l’air. Nous ne pouvons rien faire de plus pour eux. »

Le mouvement Masorti a dit qu’une délégation d’urgence se rendra en Israël pour des réunions gouvernementales de haut niveau afin de discuter de la marginalisation du mouvement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...