Le mouvement réformé crée sa première école rabbinique pour les hispanophones
Rechercher

Le mouvement réformé crée sa première école rabbinique pour les hispanophones

L’institution de Buenos Aires ordonnera des élèves originaires d’Amérique latine, d’Espagne et du Portugal

Buenos Aires (Crédit : Patricio Dünkler/CC-BY-SA/Wikipedia)
Buenos Aires (Crédit : Patricio Dünkler/CC-BY-SA/Wikipedia)

BUENOS AIRES, Argentina – Le mouvement réformé va lancer sa première école de formation des rabbins et ordonnera des rabbins d’Amérique latine, d’Espagne et du Portugal.

L’Ibero American Institute for Rabbinical Education du World Union for Progressive Judaism (WUPJ) ouvrira ses portes en août à Buenos Aires.

« Ce projet transformera la réalité régionale », a déclaré le WUPJ.

Près de 20 candidats au titre de rabbin, originaires d’Argentine, du Chili, du Brésil et d’Espagne se sont inscrits, ainsi qu’un étudiant hispanique des États-Unis.

L’institut sera conjointement dirigé par la branche d’Amérique latine du WUPJ, le réseau des institutions argentines Fundación Judaica et le Center of Jewish Spirituality Mishkann qui sera le quartier général de l’institution. Ruben Nisenborm, le fondateur argentin de Mishkan sera responsable de cette institution.

Carole Sterling, présidente du WUPJ a décrit cet institut comme « une étape importante pour le monde réformé ».

« Nous savons qu’elle sera fondamentale pour le développement de notre mouvement dans la région, et qu’elle nous permettra de répondre à la demande grandissante de nos communautés », a-t-elle déclaré le mois dernier quand l’institut a été officiellement présentés par les dirigeants ibéro-américains du mouvement réformé à la conférence du WUPJ à Jérusalem.

Pour le rabbin Gilad Kariv, directeur exécutif du mouvement réformé en Israël et fondateur du mouvement Rabbis for Human Rights, cette nouvelle école est « l’un des grands jalons du judaïsme de cette dernière décennie ».

L’Ibéro-Amérique est une région d’Amérique centrale et d’Amérique du sud composée de personnes parlant espagnol et portugais.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...