Le mouvement scout prend ses distances avec un groupe palestinien
Rechercher

Le mouvement scout prend ses distances avec un groupe palestinien

L'Organisation mondiale du mouvement scout est arrivée aux mêmes conclusions que le fils de Richard Lakin, à savoir l'apologie du terrorisme

Des scouts palestiniens jouent de la cornemuse lors des fêtes en face de l'église de la Nativité, le lieu de naissance traditionnel de Jésus-Christ, dans la Bible ville de Bethléem en Cisjordanie - le 7 Juillet 2012 (Crédit : AFP PHOTO/ MUSA AL-SHAER)
Des scouts palestiniens jouent de la cornemuse lors des fêtes en face de l'église de la Nativité, le lieu de naissance traditionnel de Jésus-Christ, dans la Bible ville de Bethléem en Cisjordanie - le 7 Juillet 2012 (Crédit : AFP PHOTO/ MUSA AL-SHAER)

L’Organisation mondiale du mouvement scout a pris ses distances lundi avec un groupe de scouts palestiniens qui avait rendu hommage à un terroriste, auteur d’un attentat anti-israélien, en affirmant que cette troupe n’était pas rattachée au mouvement mondial.

Le mouvement scout réagissait à la mise en cause d’une troupe de scouts de Jérusalem-Est accusée d’avoir organisé un entraînement dédié à la mémoire de Bahaa Aliane.

Cet habitant de Jérusalem-Est était l’un des deux auteurs de l’un des attentats les plus meurtriers commis au cours d’une vague de violences qui secoue Jérusalem, Israël et les Territoires palestiniens depuis octobre 2015.

Le groupe de Jérusalem « n’est pas membre de l’Association scout palestinienne et n’est pas reconnu par l’OMMS », dit l’Organisation mondiale du mouvement scout dans un communiqué adressé à l’AFP après avoir enquêté sur le sujet.

« Nous sommes très déçus de voir qu’on se serve ainsi de la bonne réputation des deux organisations », poursuit le communiqué.

Le communiqué ajoute que le mouvement scout « condamne fermement tout acte de terrorisme et toutes les actions qui les soutiennent ».

Le 13 octobre 2015, Bahaa Aliane, 22 ans, et un autre Palestinien du même âge, avaient poignardé et tiré sur les passagers d’un bus circulant dans une implantation de Jérusalem-Est, à côté de leur quartier de Jabal Moukaber. L’attaque avait tué trois juifs et fait plusieurs blessés. Bahaa Aliane avait été abattu, son complice arrêté.

« Je suis scandalisé », avait dit à l’AFP Micah Lakin Avni, dont le père Richard Lakin, 76 ans, avait succombé des suites de ses blessures infligées durant l’attaque. « Donner à un programme éducatif le nom d’un meurtrier agissant de sang-froid, c’est scandaleux ».

Richard Lakin (à gauche) lit un livre à sa petite-fille pendant que son fils Micah Avni regarde en janvier 2014 (Crédit : Autorisation)
Richard Lakin (à gauche) lit un livre à sa petite-fille pendant que son fils Micah Avni regarde en janvier 2014 (Crédit : Autorisation)

Il avait réclamé que le mouvement scout raye l’association palestinienne de ses membres.

Le mouvement scout palestinien a plus de 33 000 membres, selon les chiffres du Bureau Mondial du mouvement scout.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...