Le musée de l’Holocauste américain exhorte le gouvernement à protéger les réfugiés
Rechercher

Le musée de l’Holocauste américain exhorte le gouvernement à protéger les réfugiés

L’institut évoque les millions de Juifs qui n’ont pas réussi à fuir l’Allemagne nazie dans un appel rare lancé au président américain

Des réfugiés syriens rentrent dans la ville syrienne de Jarablos, au point de passage de Karkamis, dans le sud de la Turquie, le 7 septembre 2016. Ilustration. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)
Des réfugiés syriens rentrent dans la ville syrienne de Jarablos, au point de passage de Karkamis, dans le sud de la Turquie, le 7 septembre 2016. Ilustration. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)

Le musée commémoratif de l’Holocauste des États-Unis a demandé au gouvernement américain de mettre en place une politique qui permettrait de faire face aux questions de sécurité nationale tout en permettant également aux « réfugiés légitimes » de rentrer sur le territoire.

La déclaration publiée mardi soir ne se réfère pas directement au récent décret du président Donald Trump, qui suspend l’entrée des réfugiés aux États-Unis pour les quatre prochains mois et interdit aux réfugiés syriens d’entrer sur le territoire américain pendant une période indéterminée.

Le musée commente rarement les actions gouvernementales mais cette déclaration est clairement une réaction à ce décret.

Selon le communiqué, le musée « a pleinement conscience des conséquences qu’il y a eu sur les millions de Juifs qui n’ont pas réussi à fuir le nazisme » et « continue d’être gravement préoccupé par la crise mondiale des réfugiés et par notre réponse ».

« Durant les années 1930 et 1940, les États-Unis, avec le reste du monde, ont généralement refusé d’accueillir les réfugiés juifs du nazisme en raison des attitudes antisémites et xénophobes, des conditions économiques difficiles et des craintes pour la sécurité nationale ».

Réfugiés juifs à bord du paquebot allemand St. Louis, le 29 juin 1939. (Crédit : Planet News Archive/SSPL/Getty Images via JTA)
Réfugiés juifs à bord du paquebot allemand St. Louis, le 29 juin 1939. (Crédit : Planet News Archive/SSPL/Getty Images via JTA)

Aujourd’hui, a ajouté le musée au sujet de la Syrie : « il y a beaucoup de réfugiés légitimes qui fuient la campagne de crimes contre l’humanité soutenue par le régime d’Assad et les actes de génocide perpétrés par l’EI contre les Yazidis, les Chrétiens et les autres minorités religieuses. La politique américaine doit s’attaquer pleinement aux problèmes de sécurité nationale tout en protégeant les réfugiés légitimes quelle que soit leur identité nationale ou religieuse ».

Le musée est supervisé par le Conseil commémoratif de l’Holocauste des États-Unis, qui comprend 55 citoyens nommés par le président, cinq membres du Sénat et cinq membres de la Chambre des représentants et trois anciens membres des ministères de l’Education et de l’Intérieur et du département d’Etat.

Les donateurs privés et les fondations financent le musée, qui est situé au National Mall à Washington.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...